Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte et entrez donc dans le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.500 articles.

Lormaye : La dernière étape des Justes...

Au-delà de leur vie, les Juifs et leurs enfants
N’auront pas d’amnésie pour ces hommes clairvoyants
Des faibles et des robustes
Sont devenus des Justes.
Paul Rozenberg

Dimanche 15 septembre 2019...

C'était un vrai beau jour d'été indien.

Un ciel d'azur…

Sur lequel se découpait la silhouette du barnum blanc trônant dans les jardins de la mairie.

Des sièges sagement rangées devant un bureau avec photo des Jouvelin.

Un plaque encore cachée par son drap d'inauguration.

Et les jardins de la mairie barrés d'un ruban tricolore.

C'était un vrai beau jour d'été indien…….

Les anciens arrivaient peu à peu.

Se saluant, s'étonnant, pour certains, de voir leurs copains encore en vie...

Cherchant l'ombre et la main tendue.

C'était un vrai beau jour d'été indien.

Les femmes avaient des robes légères et colorées.

Les hommes plaisantaient au coin de la Tour.

Les enfants couraient en criant.

Tout cela avait un parfum de messe de l'été.

Celle qu'on célèbre chaque Saint Jean dans les jardins de la mairie.

C'était un vrai beau jour d'été indien.

Ils ont tous retenu leurs larmes quand la chanson de Jean Ferrat a raisonné.

Et quand Solange, toute rose au micro, nous a récité "Rosa", ce poème d'un auteur inconnu.

 

Quand j'ai tiré très fort sur le tiroir

Une petite boîte en est tombée,

Une vieille boîte toute cabossée.

Alors a surgi dans ma mémoire

Le souvenir de mon amie Rosa

Rosa de la rue des Rosiers.

 

Rosa, au jeu de la marelle

De son soulier léger poussant

La petite boîte de fer blanc

Depuis la Terre jusqu'au Ciel.

 

Rosa, je l'ai attendue très longtemps

Ne pouvant croire qu'elle m'avait oubliée

Mais des hommes avaient emporté

Croyant tenir là leur victoire

Par un terrible soir d'été

Rosa de la rue des Rosiers.

 

La place des Vosges est aussi belle

Aujourd'hui qu'il y a cinquante ans

Sous ses arcades, les enfants

Y jouent toujours à la marelle.

 

C'était un vrai beau jour d'été indien.

Avec des pleurs et des mains moites d'émotion.

Une Marseillaise saluée par la maréchaussée émue.

Avec des mots d'enfants récités au micro.

Ceux du poème de Paul Rozenberg.

 

« Sans vouloir triompher, ils sont restés dans l’ombre

Mais n’ont pas accepté l’horreur des années sombres

 

Des faibles et des robustes

Sont devenus des Justes

 

Ils ont sauvé des Juifs de leurs destins tragiques

Par esprit instinctif

Ou même patriotique

 

Des faibles et des robustes

Sont devenus des Justes

 

Ceux qui ont refusé cette ambiance de haine

Jamais ils n’ont parlé de leurs actions humaines

 

Des faibles et des robustes

Sont devenus des Justes

 

Au-delà de leur vie, les Juifs et leurs enfants

N’auront pas d’amnésie pour ces hommes clairvoyants

 

Des faibles et des robustes

Sont devenus des justes.

 

 

C'était un vrai beau jour d'été indien.

Le sous-préfet n'était pas aux champs...

Mais au micro.

Et sans papiers aucuns.

Glissant des phrases d'amour, de culture et d'humour.

Même année de promotion ENA que notre Président.

Le charme, le sourire et l'entregent.

Quand est venue l'heure du champagne et des petits fours.

C'était un vrai beau jour d'été indien.

Solange, sage dans son petit tailleur, entourée des deux Pierre.

Les Jouvelin en grappe.

Tout ce petit monde encore étonné...

Qu'un si grand honneur leur soit ainsi donné.

C'était un vrai beau jour d'été indien.

Ils sont repartis, encore bouleversés.

Chacun serrant sur soi son petit morceau de ruban.

Le ruban tricolore de l'inauguration du Jardin des Justes...

C'était un vrai beau jour d'été indien.

Liliane Langellier

 

 

Lire sur ce blog :

Cérémonie de remise de la médaille des Justes Parmi Les Nations aux Jouvelin de Lormaye.

 

Lormaye. Jardin des Justes. Photo Laurette Szwec.

Lormaye. Jardin des Justes. Photo Laurette Szwec.

La Une de L'Echo Républicain du vendredi 13 septembre 2019.

La Une de L'Echo Républicain du vendredi 13 septembre 2019.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article