Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte et entrez donc dans le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.500 articles.

Juillet 1994. Nogent-le-Roi. Les 20 ans du Jumelage Heddesheim...

Juillet 1994.

C'était l'heureux temps où nous étions deux femmes en correspondantes locales de La République du Centre et de L'Echo Républicain.

Toutes deux (à des niveaux différents) passées par L'Express.

Nous nous entendions comme larronnes en foire.

Et, conscientes que les habitants du canton achetaient souvent les deux journaux pour un même évènement...

Nous avions décidé de nous concerter pour ne pas doubler les différents sujets abordés.

C'est ainsi qu'elle écrivit le portrait du maire de Saint-Lucien, Jean-Pierre Pasquier...

Et que je traitais d'autres sujets et d'autres personnages.

Nous nous préoccupions plus de la joie de nos lecteurs que de nos petits egos personnels !

Pour ma part, j'étais logée chez le proviseur du lycée qui appréciait mon allemand de petite fille..

Ils m'ont emmenée visiter la célèbre ville universitaire : Heidelberg. Un grand moment !

Au retour, j'ai donc écrit un article de fonds sur la culture du tabac à Heddesheim...

Et c'est émouvant aussi de lire les noms des maires signataires (ou de leurs représentants) de la charte du jumelage...

............................................

Heddesheim, l'ancien grenier à tabac de l'Allemagne...

Après-guerre, cent soixante cultivateurs vivaient de la récolte du tabac. Il n'en reste aujourd'hui que vingt-deux...

Heddesheim est propre comme un sou neuf. Et fleuri comme une mariée. Des maisons coquettes, des cyclistes heureux, des automobilistes galants, donnent presque à ses rues un petit air de Disneyland. Le Rhin et le Neckar ne sont pas loin. D'où le nom du canton auquel appartient le village : "Rhein-Neckar-Kreis".

D'étranges constructions de bois intriquent les visiteurs : les granges à tabac. Après guerre, cent-soixante cultivateurs vivaient de la récolte du tabac. Il n'en reste aujourd'hui que vingt-deux qui se partagent soixante-cinq hectares et approvisionnent trois firmes.

Il a donc fallu que l'agriculteur moyen s'adapte et se diversifie. Les asperges, les fraises, les betteraves à sucre... "Et, pourtant, le tabac, ce n'était pas une mince affaire", explique Artur Wanner dont la famille traite cette culture depuis 1831. Une moisson de juillet-août. Une coupe encore manuelle dans certains champs. Puis la couture.

Confectionnés autrefois par des femmes assises en ligne, ce sont aujourd'hui d'énormes machines à coudre qui effectuent les bouquets pour le séchage. Une affaire de trois mois. Le temps pour les vertes feuilles suspendues aux poutres de virer au brun. Et de devenir plus fragiles que les dentelles de premières communiantes d'antan. Le décrochage est décisif.

A cet effet des plats spéciaux sont prévus pour les allonger délicatement afin de ne pas les casser. Une autre machine doit alors couper les fils. Les feuilles sont pressées et emballées. Tout un travail qui finira en fumée.

................................................

Encadré

Dans La République du Centre du lundi 15 juillet 1974 :

Extrait de l'allocution de Me Thorailler.-. "Le 14 juillet 1789 était le départ d'une ère nouvelle pour la France, le 14 juillet 1974 sera le point de départ du jumelage entre Heddesheim et Nogent-le-Roi, puisse l'avenir confirmer notre optimisme et ma conclusion sera la devise des anciens combattants-prisonniers de guerre d'Eure-et-Loir : "Unis dans l'amitié pour la paix""

La charte du jumelage signée le 16 juillet 1994

"Nous voulons renforcer, aujourd'hui, le jumelage de nos communes, Heddesheim, Nogent-le-Roi, Le Boullay-Mivoie, Bréchamps, Chaudon, Coulombs, Faverolles, Lormaye, Néron, Ormoy, Saint-Lucien, Senantes, Villemeux, et Villiers-le-Morhier, fondé le 14 juillet 1974 à Nogent-le-Roi et le 22 septembre 1974 à Heddesheim, élargi par l'intégration des communes du Boullay-Thierry et Croisilles en 1986 et Saint-Laurent-la-Gâtine en 1987.

Nous voulons préserver, dans l'avenir, les relations déjà existantes dans nos communes, depuis des décennies, valoriser les rencontres entre les habitants, particulièrement les jeunes, soutenir les activités sportives, culturelles, sociales et écologiques, et propager de toutes nos forces l'idée du jumelage.

"Nous exprimons notre volonté commune de contribuer à la paix dans la liberté et à l'unification de l'Europe. Pour atteindre nos objectifs, nous souhaitons continuer à travailler ensemble."

"Heddesheim, le 16 juillet 1994."

Cette charte a été solennellement signée par les maires du canton ou leurs représentants, à savoir : Michel Beaujouan, pour Nogent-le-Roi ; Gérard Percheron, pour le Boullay-Mivoie ; Jean-Luc Doublet, pour le Boullay-Thierry ; Lucien Magne, pour Bréchamps ; Jean-Jacques Guet, pour Chaudon ; Etienne Petit, pour Coulombs ; Gérard Taupin, pour Croisilles ; François Boulerand, pour Faverolles ; Gilbert Philippe, pour Lormaye ; Frédérique Noury, pour Néron ; Dominique Marie, pour Ormoy ; Guy Landais, pour Saint-Laurent-la-Gâtine ; Jean-Pierre Pasquier, pour Saint-Lucien ; Pierre Maréchal, pour Senantes ; Gérard Dutilleul pour Villemeux, et Michel Bouhours pour Villiers-le-Morhier.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article