Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte et entrez donc dans le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.500 articles.

Robert Courtine. Simenon et Maigret passent à table. Le cahier de recettes de Madame Maigret...

« – Pourrais-tu dire ce que tu as mangé ?
II répondit, faussement grognon :
– Des rognons d’agneau. »
Maigret et le corps sans tête.

 

Dans Simenon et Maigret passent à table paru aux Éditions de la Table Ronde à Paris, le chroniqueur gastronomique français Robert Courtine (1910-1998), qui tint pendant quarante ans la chronique des bonnes tables dans les colonnes du Monde et qui était un intime de l’écrivain liégeois, a eu la savoureuse idée de fournir la recette des préparations culinaires citées dans les « Maigret » – il y en a au moins une par ouvrage – ainsi que des plats bourgeois mis au pinacle dans le privé par le père du célèbre commissaire.

Les plaisirs gourmands de Simenon et les meilleures recettes de madame Maigret, en quelque sorte, comme le homard à la crème, les escargots à l’alsacienne, la friture de goujons, la brandade de morue, les truites au bleu, le coq au vin blanc, le lapin farci, le bœuf miroton, le hochepot à la gantoise, le fricandeau à l’oseille, la blanquette de veau, les perdreaux au chou, le haricot de mouton, le navarin printanier, la choucroute à la parisienne, la salade de pommes de terre, le gâteau aux fraises, les œufs au lait ou la tarte aux mirabelles…

De la cuisine vintage ô combien délicieuse !

..............................................................

Chaque soir, en accrochant son manteau, le commissaire Maigret s'amuse à deviner ce que sa femme lui a mijoté : bœuf miroton, blanquette de veau, fricandeau à l'oseille, tarte aux mirabelles...

Dans toutes ses enquêtes, on retrouve cette cuisine de famille ou de bistrot, simple et savoureuse.

Fin gourmet, Simenon mitonne pour son personnage ses plats de prédilection. Et il est fort rare qu'il fasse sauter un repas au commissaire : si un interrogatoire traîne en longueur, Maigret se résigne à commander des sandwiches et de la bière à la brasserie Dauphine en attendant que le suspect «passe à table» : «Vous voyez ce bureau, n'est-ce pas? Dites-vous que vous n'en sortirez que quand vous aurez mangé le morceau.» Les aveux obtenus, il se hâte de rejoindre son foyer, où l'attend Mme Maigret. 


Ami de Simenon, Courtine rappelle que cette dernière incarnait «l'idéal amoureux» du romancier. Les plats qu'elle prépare ont à la fois le goût du terroir, de la fidélité conjugale et celui, inoubliable, de l'enfance.

 

 

  • Prix : 8 € 70
  • Éditeur ‏ : ‎ La Table Ronde (19 septembre 2013)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Poche ‏ : ‎ 300 pages
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article