Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte et entrez donc dans le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.500 articles.

Petite histoire du célèbre Harry's Bar... Sank Roo Doe Noo... Paris 2e...

The "Ivories" Piano Bar at Harry's is where George Gershwin composed An American in Paris.

Historique pour une flopée de raisons, le Harry’s New York Bar fait partie des prestigieux établissements centenaires de la capitale. Pour les personnalités qui y sont passées, les cocktails y étant inventés et pour sa résistance à l’épreuve du temps, l’adresse au cœur de Paris coche toutes les cases du spot ancestral. On vous le fait découvrir.

 

Un bar ancestral au cœur de Paris

Comme un symbole, le Harry’s Bar est inauguré le 26 novembre 1911, le jour de Thanksgiving. Installé rue Daunou dans le 2e arrondissement, il a été directement importé de New-York et de la 7e avenue, où il a été démonté puis remonté à l’identique à Paris. On ne fait pas plus authentique ! Toad Sloan, ancien jockey américain, choisit la solution radicale de déménager son bar new-yorkais à Paris à l’approche de la Prohibition. Ainsi naît le New York Bar au cœur de Paris.

Les années passent et l’établissement trouve un succès égal parmi les Parisiens et les expatriés et touristes américains. Pionnier, le patron importe le Coca-Cola à Paris et fait de son bar le premier à vendre le doux nectar en France. En 1923, le bar change de main et de nom, puisque le nouveau propriétaire Harry Mac Elhone appose son prénom sur la devanture. S’ensuit une période faste pour le Harry’s New York Bar au sein duquel se réunit le tout-Paris de l’époque. Dans un esprit joyeux et convivial se forge la légende du troquet, très réputé pour ses cocktails. Car oui, les barmen du New York Bar peuvent officiellement se targuer d’avoir créé le Bloody Mary, le French 75 ou encore le Blue Lagoon au fil de l’histoire. Une réputation qui attirera d’ailleurs des grands noms, à l’instar d’Ernest Hemingway, Coco Chanel, Rita Hayworth, Humphrey Bogart ou encore du duc de Windsor.

 

Aujourd’hui, la tradition se perpétue et l’héritage ancestral du lieu se fait encore ressentir. Bien évidemment, il est toujours possible d’y déguster un bon cocktail, des grands classiques qui ont fait la légende du bar aux créations plus originales. Le Harry’s New York Bar se démarque aussi pour sa sélection de whiskys, qu’on recense à 350 références ! Attablés au comptoir, ou au sein du petit piano bar, vous trouverez votre bonheur quoiqu’il advienne dans ce lieu historique de Paris !

Harry’s New York Bar – 5 rue Daunou – 75005

 

Le Harry's Bar a institué un vote "fake" qui démarre un mois avant le jour officiel du vote aux U.S.A., permettant aux Américains de Paris, pendant la période de l'élection, de voter. Les résultats prévisionnels sont affichés régulièrement.

Ce vote est devenu un véritable institution, plus fiable que tous les instituts de sondages. En fait, Harry's a eu tort seulement deux fois en 87 ans ou 25 élections. La procédure est rigoureuse pour éviter la triche. Une folle nuit est organisées la nuit de l'élection et Harry's est toujours "the place to be".

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article