Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte pour le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.400 articles.

26 avril 1248. Saint Louis met la couronne d'épines et les couches de Jésus dans la Sainte-Chapelle...

Avant de partir en croisade, le roi entasse son bric-à-brac de reliques de la Passion dans le joyau architectural qu'il vient d'inaugurer.

En l'an de grâce 1248, Louis IX, le futur Saint Louis, entre dans sa vingt-deuxième année de règne bien qu'il n'ait que 34 ans. Il s'apprête à partir pour sa première croisade pour remercier Dieu de l'avoir sauvé lors d'une sévère crise de dysenterie, quatre ans auparavant. Reste à savoir pourquoi Dieu le laissera mourir de la même dysenterie lors de sa deuxième croisade. Les voies du Seigneur sont impénétrables. Avant d'entamer son circuit en Terre sainte, le souverain inaugure le 26 avril 1248 la Sainte-Chapelle qu'il vient de faire ériger au coeur de sa capitale, sur l'île de la Cité. C'est un écrin qu'il destine à son extraordinaire ensemble de reliques de la Passion. L'homme est un collectionneur enragé qui achète coûte que coûte tout ce que le Christ et sa parenté auraient pu utiliser, porter, toucher ou émettre. C'est obsessionnel.

Cette passion des vieilleries le prend vers 1237, quand il apprend que Baudouin II de Courtenay, empereur latin de Constantinople, a emprunté une somme considérable à un marchand vénitien en lui confiant, en guise de gage, la Sainte Couronne d'épines. Comme Baudouin, raide comme un passe-lacet, est incapable de rembourser la somme due, Saint-Louis se propose de le faire à sa place. Mais, auparavant, il fait mener une enquête sur l'authenticité de l'objet. Pas question de se faire refiler une copie chinoise. Rassuré sur ce point, il acquiert la couronne en août 1238 pour la somme énorme de 40.000 livres tournois. Trois ans plus tard, Saint Louis se procure auprès du même fournisseur plusieurs autres reliques de la Passion, dont un fragment de la Sainte Croix et plusieurs autres babioles, dont le Saint Sang, un fragment de la pierre du sépulcre et le fameux Mandylion, un carré de tissu sur lequel la face du Christ s'est mystérieusement imprimée en sa présence.

Le mystérieux architecte

Un an après, le roi rajoute à la sainte collection le fer de la Sainte Lance et un morceau de la Sainte Eponge. UPS n'existant pas encore, la Sainte Couronne est rapportée jusqu'à Paris après un périple de plusieurs mois. Tout au long de son parcours, elle soulève l'enthousiasme des foules sur son passage. Finalement, la châsse arrive au château de Vincennes par bateau. Le 19 août, le roi, son frère et ses deux fils viennent l'y chercher. Pieds nus et habillés en pénitents, les quatre hommes la portent jusqu'à la chapelle Saint-Nicolas du palais royal, dans l'île de la Cité.

Bientôt, les autres reliques suivent. Mais où les déposer ? Pour de tels trésors, il faut un écrin exceptionnel, un reliquaire géant en dentelles de pierre ! Le roi fait donc ériger la Sainte-Chapelle, le joyau de l'art gothique. Qui en est l'architecte ? On ne le sait pas vraiment. Certains penchent pour Pierre de Montreuil, maçon de Saint-Denis et futur maître d'oeuvre de Notre-Dame, sans en apporter franchement la preuve. L'architecte, quel qu'il soit, imagine la Sainte-Chapelle comme une châsse composée de deux chapelles superposées. L'inférieure destinée à accueillir les gens du commun, la supérieure réservée au roi et à son proche entourage. Sans vouloir faire un cours d'architecture, précisons tout de même que c'est le premier bâtiment au monde à utiliser le chaînage métallique, une technique redécouverte seulement au XXe siècle. A noter que Saint-Louis dépense 135.000 livres pour acquérir l'ensemble des reliques, 100.000 livres pour faire fabriquer la grande châsse en argent qui les abritera toutes, et "seulement" 40.000 pour ériger la Sainte-Chapelle.

Consécration

Après un chantier de sept ans, l'édifice est achevé, prêt à recevoir les précieuses reliques. La consécration solennelle se déroule le 26 avril 1248. Autant vous dire qu'elle n'a rien à voir avec l'inauguration d'une MJC municipale avec buffet de tartelettes. Saint Louis met les petits plats dans les grands. Toute la noblesse de France est présente, tous les ambassadeurs, tous les ordres. Comme il y a deux chapelles, il y a deux consécrations. Au premier étage, le cardinal Eudes de Châteauroux, légat du pape, entouré des grands prélats du royaume et de quelques-uns venus de l'étranger, comme l'archevêque de Tolède, dédie la chapelle aux reliques. Il profite de son sermon pour inciter le roi à poursuivre son projet de croisade. Au-dessous, c'est Pierre Berruyer, archevêque de Bourges, qui oeuvre. La chapelle inférieure est dédiée à la Vierge.

Si aujourd'hui, presque huit siècles après sa construction, la Sainte-Chapelle s'élève toujours sur l'île de la Cité, ce n'est plus qu'une coquille creuse. Au fil des siècles, les descendants de Saint Louis ont tapé dans la collection des objets saints pour assurer leurs fins de mois difficiles. Ainsi Philippe VI a-t-il vendu une épine de la Sainte Couronne à Rodolphe II de Saxe. Quand survient la Révolution française, il ne reste plus que quelques babioles qui sont alors planquées par les prêtres. Plus tard, ces ultimes reliques seront remises à l'archevêché de Paris qui les joindra au trésor de la cathédrale Notre-Dame : les reliquaires de la Sainte Couronne d'épines, un fragment et un clou de la Croix. Et si on les mettait au clou pour combler une partie de l'endettement actuel de la France ?

Liste des 22 reliques cédées à Saint Louis par Baudouin de Constantinople :

1 - La couronne d’épines. 2 - Un morceau de la Croix. 3 - Le sang du Christ. 4 - Un morceau de couche de l’enfant Jésus. 5 - Un autre morceau de la Croix. 6 - Du sang issu d’une image du Christ. 7 - La chaîne. 8 - Le Mandylion. 9 - Une pierre de la tombe. 10 - Du lait de la Vierge Marie. 11 - La lance. 12 - Une croix victorieuse. 13 - Le manteau pourpre. 14 - Le roseau. 15 - L’éponge. 16 - Un morceau du suaire. 17 - La serviette qui a séché les pieds du Christ. 18 - Le bâton de Moïse. 19 - Un fragment de la tête de saint Jean le Baptiste. 20 - La tête de saint Blas. 21 - La tête de saint Clément. 22 - La tête de saint Siméon.

 

 

Article à lire dans...

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article