Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

“Je m'intéresse à tout, je n'y peux rien.” Paul Valéry. Poussez la porte de la boutique : plus de 1.600 articles.

Darquier de Pellepoix dans L'Express du 28 octobre 1978 : A Auschwitz on a gazé que les poux....

Réfugié en Espagne, l’ancien commissaire général aux Questions juives Louis Darquier de Pellepoix répond en 1978 aux questions du journaliste de l’Express Philippe Ganier-Raymond et déclare dans cette interview publiée le 28 octobre : « Je vais vous dire, moi, ce qui s’est exactement passé au Auschwitz. On a gazé. Oui, c’est vrai. Mais on a gazé les poux. ». L’article fait scandale et pousse de nombreux déportés à prendre la parole, notamment dans les établissements scolaires.

Photos : « À Auschwitz, on a gazé que les poux ». Fac-similié de l’interview du négationniste Darquier de Pellepoix, parue dans l’Express, 28 octobre – 4 novembre 1978.
Crédits : Mémorial de la Shoah

......................................

Le Monde du 31 octobre 1978

" Il fallait à tout prix se débarrasser de ces étrangers "

M. Louis Darquier, qui signe Darquier de Pellepoix, ancien conseiller municipal de Paris (1935) fut nommé commissaire général aux questions juives par Pierre Laval en mai 1942. Il succédait à Xavier Vallat. Il resta à ce poste jusqu'en mars 1944. Il s'est ensuite réfugié en Espagne. Condamné à mort par contumace par la Haute Cour de justice le 10 décembre 1947, interdit de séjour à vie, il n'est jamais rentré en France depuis lors. Une demande qu'il aurait faite, par l'intermédiaire de la Croix-Rouge, pour rendre visite à son frère malade n'aurait pas reçu de réponse (le Monde daté 20-21 février 1972). Il a vécu comme traducteur attaché au ministère espagnol des affaires étrangères.

Dans l'interview publiée par l'Express daté du 4 novembre, Louis Darquier répondant à Philippe Ganier-Raymond dénie, à sa manière, toute valeur aux chiffres cités à propos des juifs qu'il aurait livrés aux Allemands : soixante-quinze mille hommes, femmes et enfants arrêtés et déportés. " C'est, dit-il, de la propagande juive. " De même pour la disparition de six millions de juifs pendant la guerre : " Une invention pure et simple. "

À Philippe Ganier-Raymond qui lui demande pourquoi il a repoussé de 1937 à 1927 la date de naturalisation avant laquelle - en principe... - les Français juifs ne tombaient pas sous le coup des lois raciales, Darquier répond :

" Mais, bien entendu, il fallait qu'il y en ait plus !

- Plus de juifs déportés, c'est ça ?

- Évidemment. Il fallait à tout prix se débarrasser de ces étrangers, de ces métèques, de ces milliers d'apatrides qui étaient à l'origine de tous nos maux...

- Pour les envoyer où ?

- Là-bas, je ne sais où, en Pologne. "

À propos d'Auschwitz (un million de morts) : " Je vais vous dire, moi, ce qui s'est exactement passé à Auschwitz. On a gazé. Oui, c'est vrai. Mais on a gazé des poux (...) pour désinfecter les vêtements. "

Les photos des camps d'extermination ? " Truquées. " " Ce n'était pas mon boulot de savoir ce que devenaient les juifs après. "

À propos de la grande rafle des 16 et 17 juillet 1942, Darquier répond : " Vous comprendrez aisément que je ne me souvienne pas avec précision de ce que j'ai bien pu faire ce jour-là. "

L'ancien commissaire général aux questions juives dit encore : " Jusqu'à un passé récent, j'ai toujours entretenu les meilleures relations avec l'ambassade de France à Madrid. Nous nous voyions souvent. J'assistais à leurs réceptions. "

Mme VEIL : il y a tentative de banalisation des racistes

Interrogée dans le Matin du 30 octobre, sur les propos de Darquier, Mme Simone Veil, ministre de la santé, qui fut déportée à Auschwitz à l'âge de quatorze ans, déclare : " Ces élucubrations paraîtront énormes, insensées, à l'immense majorité, mais les autres ? " Et citant d'autres exemples : " Il y a tentative de banalisation des racistes, des nazis, de leurs figures de proue. " Mme Veil dit encore : " Je me refuse à croire que ce monsieur ait pu être reçu très cordialement a l'ambassade de France, comme il l'affirme. "

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article