Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte et entrez donc dans le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.500 articles.

Pourquoi c’est le moment ou jamais de regarder « The Crown »...

La mort d’Elizabeth II sonne la fin d’une époque. Icône culturelle, elle avait inspiré LA série drama de ces dernières années : « The Crown ». Au lendemain de la mort de Sa Majesté et à l’aube d’une cinquième saison qui sortira en novembre sur Netflix, c’est le moment de (re-) commencer « The Crown ».

 

L’histoire a débuté le 4 novembre 2016 sur Netflix. La vraie histoire, elle, a commencé le 21 avril 1926, jour de la naissance de la (future) reine Elizabeth II. Prévue pour six saisons, dont la cinquième arrive en novembre sur Netflix, la série « The Crown » s’est fait spoiler la fin, se sont amusés sur Twitter ses innombrables fans après l’annonce de la mort de la reine d’Angleterre après soixante-dix ans de règne. L’équipe de la série, plus sérieuse, a annoncé que le tournage de la saison six allait s’interrompre en signe de respect envers la reine, comme l’a révéé le site Deadline. Alors que fiction et réalité n’ont jamais été autant entremêlées, voici pourquoi il faut se lancer (ou se relancer) dans l’impeccable « The Crown » qui retrace le plus long règne de l’histoire de la couronne anglaise.

Pour comprendre le cours de l’Histoire sans s’infliger un cours d’Histoire

Avec soixante épisodes d’une heure répartis sur six saisons, « The Crown » est une série longue, très longue. Et il n’en fallait pas moins pour suivre soixante-dix ans de règne sans interruption. La première saison débute par le mariage d’une Elizabeth pas encore reine, en 1947, la dernière devrait retracer les années 2000, avec l’adolescence de William et Harry après la mort de Diana Spencer. « The Crown » retrace donc plus de cinquante ans d’Histoire, à travers le prisme d’une vie exceptionnelle : celle d’Elizabeth II.

Bien sûr, la série n’est pas une biographie et le traitement de l’histoire et des personnages est romancé, mais sur plusieurs points, « The Crown » est très proche de la réalité. Et c’est notamment le travail de Peter Morgan, scénariste et créateur de la série, qu’il faut saluer. Ce perfectionniste acharné, grand admirateur de la famille royale fut aussi le scénariste du film « The Queen » en 2006, pour lequel Helen Mirren remporta l’oscar de la meilleure actrice pour son interprétation du rôle-titre. Au-delà d’être un biopic dramatique, la série en dit long sur l’histoire britannique, européenne et mondiale. Exit « Secrets d’histoire », « The Crown » est en 2022 le meilleur moyen de se cultiver tout en se plongeant dans les drames de la famille royale.

Parce qu’on aime en savoir plus sur les « pretty little lies » des Windsor

Série historique et fiction dramatique, « The Crown » réussit l’exploit du mélange des genres. Savoir démêler le vrai du faux dans un récit aussi complexe est un travail monstre et la série se garde bien de révéler ses ajouts fictionnels. Dans le livre « The Crown, le vrai du faux », paru en 2020, les journalistes Corentin Lamy, Pierre Trouvé et Joffrey Ricome se sont penchés sur la question. Dans une interview accordée à Konbini, Joffrey Ricome déclare :

 

Du côté de la famille royale, certains ont regardé les premières saisons. La reine elle-même avait avoué avoir aimé la première, mais peu apprécié la deuxième. Le prince Harry, lui, avait déclaré lors d’une interview accordée à James Corden dans le « Late late show » du 24 février 2022 :

A moitié adoubée par la famille royale, encore une raison de se jeter sur « The Crown ».

Parce que la série a rendu Elizabeth II plus vivante que jamais

Quand la série a débuté, en 2016, les fans de la famille royale se sont précipités pour la regarder, espérant en apprendre davantage sur leurs idoles. Puis les autres ont afflué, ceux qui jusque-là ne s’intéressaient pas à Elizabeth II et sa cour. Ils se sont laissés hypnotiser par les décors somptueux, les dialogues saisissants et la vie privée de cette reine froide qu’on ne connaissait que peu. « The Crown » a donc réuni ces téléspectateurs divers, les laissant petit à petit s’attacher profondément aux personnages. Des personnages si remarquablement interprétés par tous les acteurs que ces derniers se confondent avec leurs modèles.

Au lendemain de la mort d’une reine si discrète dans ses prises de parole, voir « The Crown » paraît nécessaire, mais déroutant. Elle, si pétillante, interprétée par Claire Foy dans les deux premières saisons, n’est donc plus de ce monde ? La réalité et la fiction s’imbriquent et laissent les fans de la série en état de choc, tant Elizabeth II leur a paru vivante, interprétée par Olivia Coleman, dans les saisons 3 et 4. Pour la suite, la lourde tâche d’incarner la défunte reine revient à Imelda Staunton, qui devra trouver dans son jeu la justesse, sans modèle vivant…

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article