Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte et entrez donc dans le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.500 articles.

16 juillet 2022. Anniversaire de la rafle du Vél’ d’Hiv : la lettre de Mgr Jules Saliège lue dans les synagogues...

Le grand rabbin de France, Haïm Korsia, a demandé que la lettre de Mgr Jules Saliège soit lue dans les synagogues lors du prochain shabbat, samedi 16 juillet. Il entend rendre hommage à un message qui « réveilla clairement les consciences chrétiennes » après la rafle du Vél’ d’Hiv, il y a 80 ans.

 

« Que des enfants, des femmes, des hommes, des pères et des mères soient traités comme un vil troupeau, que les membres d’une même famille soient séparés les uns des autres et embarqués pour une destination inconnue, il était réservé à notre temps de voir ce triste spectacle. (…) Les Juifs sont des hommes, les Juives sont des femmes. (…) Ils sont nos frères comme tant d’autres. Un chrétien ne peut l’oublier », a écrit Mgr Jules Saliège dans une lettre pastorale restée célèbre, qu’il avait demandée à ses prêtres du diocèse de Toulouse de lire lors des messes du 23 août 1942.

Ce fut l’un des premiers – et rares – actes de protestation publique d’une autorité religieuse chrétienne à l’été 1942, après la rafle du Vélodrome d’Hiver, à Paris, en zone nord occupée, suivie d’autres vagues d’arrestations, cette fois en zone sud.

« Courage »

Pour rendre hommage au « courage » de l’archevêque de Toulouse, le grand rabbin de France, Haïm Korsia, a demandé à ce qu’elle soit lue dans les synagogues dépendant du Consistoire lors des offices du prochain shabbat, samedi 16 juillet, dans un courriel « à l’ensemble du corps rabbinique » daté de lundi 11 juillet, que s’est procuré La Croix.

Cette lecture aura lieu quatre-vingts ans jour pour jour après la rafle du Vél’ d’Hiv, les 16 et 17 juillet 1942. « Plus de 13 000 personnes, hommes, femmes, enfants, vieillards furent arrêtés avec la complicité de la police française, parce que Juifs, rappelle le grand rabbin dans son message. D’abord détenus au Vélodrome d’Hiver dans des conditions d’hygiène déplorable, ils furent ensuite transférés dans des camps de transit avant d’être envoyés vers la mort dans des wagons à bestiaux ».

« Une première »

« Qu’un texte d’une autorité chrétienne soit lue lors d’un office religieux dans des synagogues, c’est une première », commente l’entourage du responsable religieux de la première communauté juive d’Europe.

Haïm Korsia rappelle qu’à l’été 1942, « peu de voix se sont (…) élevées pour dénoncer les atrocités commises par les Nazis et le régime de Vichy ». La lettre de Mgr Saliège, reprise et diffusée par la radio de Londres et par la presse clandestine de la Résistance, eut un grand retentissement dans l’opinion. « Cela réveilla clairement les consciences chrétiennes », estime le grand rabbin, qui rend aussi hommage à Mgr Pierre-Marie Théas et au pasteur Marc Boegner.

Le premier, évêque de Montauban, avait fait lire le 30 août 1942 dans les églises de son diocèse une lettre déplorant que « des Juifs ont été traités avec la plus barbare sauvagerie ». Le second avait fait rédiger par le conseil de la Fédération protestante de France un texte de protestation à lire en chaire le 4 octobre.

 

L'article original sur La Croix 

 

Texte intégral de la lettre ci-dessous :

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article