Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte et entrez donc dans le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.500 articles.

Législatives 2022. Rachel Kéké. Une femme de ménage élue à l'Assemblée Nationale...

Rachel Keke, du combat des femmes de chambre de l’Ibis Batignolles à l’hémicycle
de l’Assemblée nationale

La candidate Nupes aux élections législatives a été élue dans la 7ᵉ circonscription du Val-de-Marne, battant Roxana Maracineanu, ex-ministre des sports.

 

Son jour de gloire est arrivé. Ce soir-là, même le ciel semble avoir tenu à la féliciter : les éclairs ont jailli comme autant de feux d’artifice, quelques minutes après sa victoire. A 177 voix près. Peu importe l’écart : dimanche 19 juin Rachel Keke a été élue députée

Investie par la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes), la candidate au sourire indélébile a battu son adversaire de la majorité présidentielle, Roxana Maracineanu (49,70 %). « Demain, elle va recevoir une écharpe tricolore. On a l’habitude de voir ça à la télé », s’est étonné Abass Fofana, son neveu, encore sonné par l’émotion. « Tu vas faire trembler l’Assemblée, ne pleure pas », a lancé une amie à Rachel Keke, qu’elle a enlacée éperdument. « Ma victoire est historique », a martelé la nouvelle élue, qui se décrit comme « une guerrière ».

Donc, tout est possible. Une femme de chambre de 48 ans peut accéder à une des fonctions les plus prestigieuses de la République en éliminant une ancienne ministre des sports d’Emmanuel Macron. « La politique est accessible à tous à condition de s’en mêler », a assuré Stéphanie Daumin, la maire communiste de Chevilly-Larue, où réside Mme Keke. « On nous a dit que la circonscription était ingagnable ; il fallait juste y aller, a relaté Sylvain Mailler, son directeur de campagne. Elle représente la République, une République qui a du mal à promouvoir des gens comme elle. C’est un petit miracle. »

Au théâtre de la ville, proches, militants ou anonymes ont tenu à embrasser leur députée et à danser à ses côtés. Les caméras ont été nombreuses pour conserver ce moment d’histoire. Des journalistes, Rachel Keke en a vu des tas, le 25 mai 2021, à la sortie de l’hôtel Ibis-Batignolles où elle travaillait, à Paris, venus immortaliser sa victoire et celle de ses dix-neuf autres collègues contre le groupe Accor et son sous-traitant du nettoyage STN, mettant ainsi un terme à vingt-deux mois de conflit.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article