Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte et entrez donc dans le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.400 articles.

 Le film documentaire Le Mystère Marilyn Monroe : conversations inédites sur Netflix...

"I had you fame. So long" (Je t'ai connu gloire, adieu).

En ce printemps 2022....

Deux vraies nouveautés sur Marilyn Monroe :

- un livre : "Marilyn ombre et lumière" de Norman Rosten...

- un documentaire sur Netflix.

Je crois pouvoir dire que j'ai lu TOUT ce qui concerne Marilyn, tant en français qu'en américain...

Allons-y pour le film documentaire sur Netflix...

 

Le documentaire “Le Mystère Marilyn Monroe : conversations inédites” d’Emma Cooper, explore les zones d’ombre autour de la mort de l’actrice survenue il y a soixante ans. Une enquête fournie, sans réels scoops mais étayée d’archives inédites. Le portrait émouvant d’une star instrumentalisée par des hommes influents.

En 1985, le journaliste Anthony Summers publie Les Vies secrètes de Marilyn, résultat de trois ans d’investigation… et de six cent cinquante entretiens, enregistrés sur des cassettes audio, menés auprès de ceux qui ont côtoyé de près l’enfant chérie de Hollywood. Soit un travail de titan. Si ces échanges ont servi de matière première pour la rédaction de la biographie, ils n’ont jamais été entièrement exploités. Emma Cooper s’en empare, rembobinant l’histoire tragique de l’actrice, marquée par les traumatismes : enfance chaotique ballottée de familles d’accueil en orphelinats, abus sexuel, complexe d’infériorité…

La réalisatrice propose une lecture féministe du parcours de la star, instrumentalisée par des hommes influents aussi bien dans la sphère professionnelle que privée. Attirée par des hommes célèbres, ou plus âgés, Marylin épousera d’abord Joe Di Maggio, l’idole nationale de base-ball, qui se révélera brutal et possessif. Puis viendra Arthur Miller, grand dramaturge, intello new-yorkais, politisé à gauche et de onze ans son aîné. « Miller la trouvait intelligente, mais estimait que son cerveau n’avait jamais été stimulé. C’était un manipulateur, un dominateur », estime un intervenant.

Elle sera également « le célèbre jouet des frères Kennedy » : John et Robert « se partageront Marilyn » avant de rompre brutalement tout lien avec l’actrice, devenue gênante. D’après la réalisatrice, ils contribueront définitivement à la dégradation de sa santé mentale. « Je suis incroyablement en colère contre la façon dont les hommes ont cherché ses faiblesses et les ont utilisées pour masquer leurs propres insuffisances », se révolte-t-elle. Si le documentaire insiste sur la vie privée de la star, il lui rend justice en mettant en lumière son talent et sa volonté farouche de devenir une artiste complète et respectée. Autodidacte, elle étudie au célèbre Actors Studio, et lance même sa société de production.

 

La dernière partie du film explore la triste fin de l’icône, enfoncée dans la dépression, coutumière des somnifères et des amphétamines. Si le juge a officiellement déclaré que la mort de Marilyn est due à un « suicide probable », pour le journaliste Anthony Summer, les circonstances de sa mort ont délibérément été dissimulées. « Les preuves indiquent que l’affaire a été étouffée à cause de ses liens avec les Kennedy », affirmera-t-il, après avoir confronté les propos des témoins de la nuit du 4 août 1962.

Si le côté artificiel du documentaire peut déplaire – les voix des protagonistes sont celles d’acteurs évoluant dans un décor faussement mystérieux et le ton grandiloquent du journaliste Anthony Summer agace – la richesse des images d’archives donne de la saveur à ce portrait d’une muse qui continue de fasciner, soixante ans après sa mort.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article