Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte et entrez donc dans le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.500 articles.

1er juillet 1804. Naissance de George Sand.

Aurore, avant George

C’est le 1er juillet 1804 à Paris, au 15 de la rue Meslay dans le 3e arrondissement, que naquit Amandine Aurore Lucile Dupin, Baronne Dudevant. Né d’un père Noble, descendant du roi de Pologne et d’une mère roturière, cette double ascendance imprègnera sa personnalité et motivera son engagement politique. Elle dira d’elle même : « Le sang des rois se trouva mêlé dans mes veines au sang des pauvres et des petits. »

Son père meurt alors qu’elle est encore une enfant. Elle se retrouve au cœur d’une bataille entre sa mère et sa grand-mère qui se disputent la garde de la petite Aurore. C’est finalement sa grand-mère qui l’élèvera au domaine de Nohant qu’elle avait acquis en 1793.

En 1822, elle se marie à François Casimir Dudevant, avocat à la cour royale. La mère d’Aurore impose un régime dotal, qui permet à la mariée de préserver sa fortune personnelle de la tutelle de son mari. De ce mariage naitront deux enfants, Maurice en 1823 et Solange en 1828. Très vite la relation du couple se dégrade, Casimir ne voyant en Aurore qu’une riche héritière. Leur séparation est prononcée en 1836.

L’origine de George Sand

En 1830, Aurore rencontre Jules Sandeau. En 1831 elle quitte Nohant et s’installe à Paris où Jules l’introduit dans un cercle littéraire formée de jeunes Berrichons, (habitants du Berry). Bien qu’encore mariée, elle affiche ouvertement sa liaison. Elle ébauche le roman Rose et Blanche, Jules le remanie. Le livre paraîtra sous la signature de J. Sand.

En 1832 Aurore écrit Indiana, elle souhaite à nouveau le signer J. Sand mais Jules refuse car il est totalement étranger à l’ouvrage. C’est le moment pour Aurore de décider d’un pseudonyme. Elle choisira le prénom George, étymologiquement, « celui qui travaille la terre ». Le 19 mai 1832 le roman Indiana est publié sous le nom de G. Sand, l’un des plus grands écrivains français vient de naître !

Une femme engagée

George Sand est la première femme de l’histoire à vivre de sa plume. Femme engagée, elle trouve dans la littérature un puissant moyen d’expression pour défendre ses convictions politiques en faveurs des classes les plus pauvres.

Elle s’engage dès 1835 dans l’action politique. Lors du printemps des peuples, (série de révolutions dans les pays européens en 1848), elle s’implique notamment dans la création de trois journaux républicains dont « La cause du peuple ». Mais l’échec de la Seconde République et l’avènement du Second Empire de Napoléon III lui feront renoncer à la politique. Elle n’abandonne pas pour autant ses idéaux et durant le restant de sa vie elle soutiendra la cause des femmes et continuera à défendre la liberté de penser.

Une vie de rencontres amoureuses et littéraires.

Femme libre, George Sand a connu une vie amoureuse très tumultueuse. De 1833 à 1835 elle partagera avec Alfred de Musset une relation passionnée. Frédéric Chopin sera au cœur d’une nouvelle relation de 1838 à 1846. George Sand aura bien d’autres amants et chacun à leur manière lui permettront d’évoluer autant dans sa vie personnelle que dans son style littéraire.

Côté littérature, Georges Sand rencontre et entretient de nombreuses correspondances avec les écrivains de son temps, Gustave Flaubert, Honoré de Balzac,... et, bien qu’ils ne se soient jamais rencontrés, avec Victor Hugo. L’un et l’autre partageront une grande amitié. Lorsqu’il sera exilé de France, elle défendra sa cause auprès de Napoléon III et militera pour son retour. À la mort de George Sand en 1876, Victor Hugo dira d’elle : « Je pleure une morte, je salue une immortelle … »

L’œuvre de George Sand en chiffre

En un peu plus de quarante ans de carrière, George Sand a écrit plus de 70 romans et 50 volumes d’œuvres diverses : nouvelles, pièces de théâtre... Ce qui fait d’elle l’une des auteures les plus prolifique de son temps.

Parmi ses ouvrages les plus connus on peut citer : Indianala Mare au diable,Mauprat, Isidora, Antonia…

..........................................

Lire aussi sur ce blog :

Le 8 juin 1876, George Sand mourait au château de Nohant.

Elle avait 71 ans.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article