Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte et entrez donc dans le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.500 articles.

La fête de la Pentecôte est d'abord d'une tradition juive nommée «chavouot»

La «Pentecôte» ou «chavouot»: à chaque religion sa fête

INTERVIEW - Célébrée par les chrétiens, la fête de la Pentecôte est d'abord d'une tradition juive nommée «chavouot». Le rabbin Jonas Jacquelin, de la synagogue libérale Copernic à Paris, revient pour Le Figaro sur les origines et la signification de ce mot.

Du grec pentekostè, littéralement «cinquantième jour après la Pâque», la Pentecôte existe dans deux religions. Les chrétiens et les juifs ne célèbrent pas la même chose: don de l'Esprit Saint aux apôtres pour les uns, don de la Torah pour les autres. Mais le terme employé a le même sens, car il dénombre les jours ou les semaines qui séparent la Pentecôte de Paques, comme l'explique le rabbin Jonas Jacquelin, de l'Union libérale israélite de France Copernic.

LE FIGARO. - Les juifs utilisent-ils le mot «Pentecôte»?

Jonas JACQUELIN. - La «Pentecôte» est un terme grec qui désigne «le cinquantième jour». Dans le judaïsme, on utilise plutôt le mot hébraique «chavouot», parfois orthographié shavouot. En hébreu, chavoua signifie «une semaine». Au pluriel, on dit chavouot, littéralement «les semaines». C'est-à-dire les sept semaines qui vont séparer Pessah (la Pâque juive) de Chavouot (la fête des semaines). C'est intéressant parce que cette fête de la Pentecôte n'a pas véritablement de nom. Dans le Talmud (Torah orale, ndlr), on l'appelle aussi atzeret, «la conclusion», parce que cette fête vient clôturer la période ouverte par la fête de Pessah. Mais en tant que telle, elle n'existe pas vraiment. Elle se définit dans son rapport à la Pâque.

Quelle différence existe-t-il entre Pessah et chavouot?

Pessah signifie «passer au-dessus», car Dieu est «passé au-dessus» des maisons égyptiennes avant la sortie d'Egypte. Aussi appelée la Pâque juive, Pessah est certainement beaucoup plus connue que Chavouot car sa symbolique particulière frappe l'imagination: le pain azyme, la soirée pascale, etc. Chavouot n'a pas d'image aussi forte. C'est un jour chômé où l'on a coutume de passer la soirée, et toute la nuit à étudier.

Chavouot se produit sept semaines après la fête de Pessah. À Pessah, on fête le moment où les Hébreux sont sortis d'Égypte sous la conduite de Moïse. Cette fête marque donc la fin de leur asservissement, le moment de leur liberté physique. Sont-ils pour autant devenus complètement libres? La tradition juive considère que non. Ils sont devenus pleinement libres au moment où parvenus au pied du Mont Sinaï, ils ont pu recevoir la Torah (les Dix Commandements). C'est ce don de la Torah, cette révélation divine qui est célébré à Chavouot.

Que symbolisent ces sept semaines?

Dans la Bible, les fêtes ont avant tout une dimension agricole. Au départ, Chavouot était la fête de la moisson au cours de laquelle il convenait d'apporter au Temple de Jérusalem les prémices des récoltes. Dans la littérature rabbinique, cette fête va prendre une signification historique nouvelle: celle du don de la Torah.

Cette période de sept semaines marque le temps de préparation nécessaire pour un passage de la liberté physique à la liberté spirituelle. L'homme ne peut pas se dire libre du simple fait qu'il n'est pas entravé. Ce moment du calendrier enseigne qu'une liberté complète passe par le fait d'appartenir à une société dotée d'une loi face à laquelle tous les individus sont égaux. C'est le sens de Chavouot, l'idée que c'est en recevant la Loi que les Hébreux sont véritablement devenus un peuple libre.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article