Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte et entrez donc dans le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.500 articles.

7 mai 1945. La capitulation allemande est signée avec un Parker 51...

C’est le 7 mai 1945 que les stylos Parker Pens bénéficient de la plus belle des publicités !

La capitulation allemande est signée avec un Parker 51 fourni au général Dwight D. Eisenhower par son ami Kenneth Parker.

Sur cette photo, Eisenhower présente aux photographes les 2 stylos qui ont servi à la signature.

Il les place en V ✌️pour matérialiser le succès des Alliés.

[Crédits photo : musée de la Reddition Reims]

...................................

Histoire du stylo Parker 51

Tout commence avec le respect dû à un courageux enseignant. : George S.Parker est professeur à Janesville, dans le Wisconsin aux Etats-Unis … Son salaire est si bas que, pour gagner un peu plus d’argent, il est devenu agent des stylos John Holland qu’il vend à ses étudiants. Mais, ces stylos nécessitent de nombreuses réparations, un problème constant à cette époque. Et, lorsque ses étudiants les lui rapportent, il est obligé de les mettre en pièces détachées, de trouver la manière dont ils fonctionnent afin d’essayer de les réparer. Peu à peu, il acquiert les outils nécessaires    et développe un véritable « savoir-faire ». Plus Il vend des stylos et plus il doit en réparer ! Alors, très vite, il réalise qu’il peut concevoir, lui-même, un meilleur stylo …

1888, l’école est finie !...

George S. Parker crée alors une société et entreprend la conception d’un stylo dont le système d’écoulement de l’encre se veut révolutionnaire. Sa philosophie est simple : « Faites un meilleur produit et le client l’achètera ». Il suivra ce principe, passionnément toute sa vie.

1889, George S. Parker fait breveter son invention : un nouveau système de régulation de débit d’encre. Son premier stylo est né. JI s’ensuit une succession d’améliorations.

1892, George S. Parker s’associe à un assureur local, W.F.P., ainsi, naît la société et la marque « Parker Pen ».

1894 est un point culminant, celui du brevet du célèbre « Lucky Curve ». Ce stylo est dans le domaine technique, une autre des grandes innovations chères à Parker. Il permet un écoulement d’encre parfait du fût à plume sans fuite. C’est un succès immédiat.

Puccini, Conan Doyle et Shaw déjà adeptes

1896, c’est avec un stylo Parker que Giacomo Puccini écrit son célèbre opéra « La Bohème ».

Arthur Conan Doyle conte, avec un Parker, les aventures de Sherlock Holmes et George Bernard Show utilise, lui aussi, un Parker pour écrire la pièce « Pygmalion », inspiratrice de la célèbre comédie musicale « My fair lady ».

Les stylos Parker sont très demandés. Certes, parce qu’ils fonctionnent mieux que les autres mais, en plus, parce qu’ils sont beaux, ils font des cadeaux parfaits. La marque grandit. Il en résulte encore plus d'élaboration et plus d’améliorations. La compagnie étend sa gamme afin de satisfaire tous les marchés. Parker acquiert très rapidement une réputation de savoir-faire de haute qualité. La marque répond à ses promesses.

Même la première guerre mondiale ne va pas ralentir l’activité de la compagnie. Bien au contraire …

 

 

Le fidèle compagnon des poilus !

1917, le ministère de la guerre des Etats-Unis d’Amérique conclut, avec Parker, un contrat pour son modèle unique, le « Trench Pen », appelé également « Stylo des tranchées ».

Destiné aux soldats du front afin qu’ils puissent écrire à leurs familles, l’ingénieux « Trench Pen » est muni d’une encre végétale portable.

Le stylo fonctionnait avec de l’encre que les soldats pouvaient fabriquer eux-mêmes, en mélangeant, dans le capuchon, une poudre pigmentée noire à de l’eau. Il s’en est vendu une énorme quantité et la renommée de Parker s’étendit encore.

1921, alors quoi de plus logique qu’au cours de cette nouvelle décennie de paix,  la vente des stylos connaisse une progression fulgurante. Elle passe de un million en 1920 à 25 millions en 1924, impressionnant !

Deux fois plus cher, deux fois plus gros, deux fois plus de succès, c’est « Duofold »…

 

Parker devient, en 1921, la première compagnie à produire un stylo à un prix que personne, jusqu’alors, n’a jamais payé pour un tel article. C’est une stratégie marketing brillante, totalement dans e ton de mode folle et flambante des années 20.

Ce stylo est le ‘Duofold Géant », deux fois plus cher, deux fois plus gros. Surnommé le « Big Red », car initialement rouge-orangé, il est équipé d’une très belle plume. Plus, il est incassable.

Ce modèle existe gaiement en plusieurs couleurs, ce qui, là aussi, est une innovation. Il se vend par millions. Parker retient alors la leçon que les gens payent pour la qualité et le style.

La compagnie est fière du Duofold et connaît un grand succès dans sa promotion. L’imagination du public est frappée par des démonstrations spectaculaires. 

On le lâche d’un avion, on le met sous les roues d’un bus, tout cela afin de prouver sa solidité.

1923, première fabrication du Duofold en dehors des Etats-Unis, à Toronto, au Canada. Une filiale est ouverte, un an plus tard, à New Haven, en Angleterre.

1925 va connaître une nouvelle expérience sur la matière plastique. Un stylo Parker est jeté du haut d’un canyon. On le recueille intact sur le sol. Communication spectaculaire à l’appui, la preuve est faire de la solidité des Parker.

 

Une flèche s’ancre, enfin …

 

1931, l’encre « Quink », l’encre qui nettoie le stylo pendant son utilisation, est lancée.

1933, l’objectif de Parker est de graver, pour toujours, son image dans l’esprit du public. Il était temps, tant il est rare que le logo d’une marque ne naisse pas avec elle.

C est ainsi que la célèbre agrafe en forme de flèche apparaissent sur le révolutionnaire « Vacumatic » avec une réserve d’encre deux fois supérieure à celle des autres stylos.

Il n’a pas de réservoir et l’encre est aspirée dans un fût semi-transparent. On peut ainsi en vérifier le niveau.

Le « Vacumatic » est, lui aussi, un grand succès.

L’agrafe-flèche devient le symbole de la compagnie et de ses produits, une marque qui est bientôt Universellement reconnue comme synonyme d’une excellence de l’écriture.

Une chaîne de bureau de vente est mise en place à travers le monde entier, grâce aux voyages pionniers de George S. Parker lui-même.

Et, de par ses moyens techniques et ses innovations en matière de marketing, sa compagnie garde une avance sur nombre de ses concurrents.

 

Première naissance du Parker « 51 « …

1941, le fameux Parker 51 est lancé pour commémorer le 50° anniversaire de la société Parker.

Ce modèle est vendu à plus de 50 millions d’exemplaires dans le monde.

Son originalité tient à sa Plume capotée et à sa forme aérodynamique.

Il permet d’utiliser une encre contenant un solvant qui s’évapore rapidement. 

Ce stylo écrit « à sec » avec une encre liquide. C’est un des best-seller de la compagnie.

C’est, d’ailleurs, un Parker 51 qui fut utilisé pour signer le traité de paix qui mit fin à la seconde guerre mondiale.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
... cependant c'est bien avec un Duofold que le Général de Lattre de Tassigny a signé pour la France la reddition de l'allemagne, toujours visible au Musée de la reddition à Reims
Répondre