Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte et entrez donc dans le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.500 articles.

Rosalind Franklin. La structure de l'ADN.

Rosalind Franklin est méconnue du grand public. Pour autant, en découvrant la structure de l’ADN, elle devient l’une des femmes les plus importantes du monde scientifique et a permis une avancée spectaculaire dans le domaine des sciences. Alors pourquoi son nom est resté dans l’ombre ?

Franklin est une biologiste anglaise, elle obtient son doctorat en physique chimie à Cambridge en 1945. Elle part ensuite à Paris pour continuer ses recherches basées sur des techniques utilisant les rayons X. Elle se rend ensuite à Londres pour étudier au King’s College qui lui a accordé une bourse d’études. C’est là-bas qu’elle étudie les modifications structurelles des protéines grâce aux rayons X.

Pour mieux comprendre l’importance de ses recherches, il faut savoir qu’à cette époque deux théories s'opposent en ce qui concerne la source de l'hérédité. D'une part on pense qu'elle réside dans l'ADN et d'autre part la majorité des scientifiques affirment que l'hérédité est due aux protéines. Grâce à ses recherches, Rosalind Franklin fait une découverte majeure : la structure de l'ADN en double hélice. Elle ne le sait pas encore mais elle valide la première théorie permettant un progrès phénoménal sur la compréhension des caractères héréditaires du corps humain.

Son collègue avec qui elle s'entend mal, Maurice Wilkins, dévoile sans son autorisation ses résultats à James Watson, lui aussi chercheur sur la structure de l'ADN. En effet, le monde de la science a toujours été un monde compétitif, où le réseau joue une part importante. C'est pour cela que, à cause de son collègue, Franklin est renvoyée en mars 1953, forcée de laisser ses travaux au laboratoire du King's College. L'intention est donc claire : elle a été écartée volontairement par son collègue afin de s'attribuer les mérites de son travail, c'est ce que l'on appelle l'effet Matilda.

 

Sa trouvaille sera utilisée par ceux à qui on attribue un prix Nobel de médecine en 1962, James Watson, Francis Crick et entre autres Maurice Wilkins. Les deux premiers publient leurs résultats dans la revue scientifique Nature en remerciant particulièrement Maurice Wilkins. Rosalind Franklin est seulement mentionnée. Morte d'un cancer en 1958, probablement suite à l’exposition aux rayons X, Rosalind ne reçoit aucune distinction ou reconnaissance pour sa découverte majeure.
Cette histoire expose un point important : la science est également un domaine politique, il y a un intérêt, un pouvoir à en tirer. Comme dans tout milieux social de cette époque, une femme en science se voit souvent mise de côté.
Avec les récents mouvements féministes et internet, la participation de Rosalind Franklin est de plus en plus redécouverte et est célébrée comme dans sa ville natale, le jour de sa naissance le 25 juillet. Également en hommage à Franklin, de nombreuses promotions universitaires portent son nom et le futur astromobile - véhicule martien - a été baptisé le Rosalind Franklin par l’Agence Spatiale Européenne.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article