Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte et entrez donc dans le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.500 articles.

L'affaire de Bruay-en-Artois enfin élucidée ? Daniel Bourdon pense avoir identifié le meurtrier de Brigitte

C'est via l'affaire Seznec...

Et grâce à la petite fille Seznec, fille de Petit Guillaume : Anne-Thérèse...

Que j'en suis venue à m'intéresser à cette affaire.

Lire sur mon blog Seznec Investigation :

Où l'on reparle d'Anne-Thérèse Seznec.

Je ne connaissais rien ou bien peu de cette affaire.

24 heures de travail acharné après, je pense maîtriser le sujet.

Et avoir eu connaissance de l'auteur incontournable sur cette affaire :

Daniel Bourdon.

Ancien flic, né à Bruay-en-Artois.

Qui vient de publier son troisième livre après :

 

.................................................

Il y a près de 50 ans éclatait l'affaire de Bruay-en-Artois. Le 6 avril 1972 le corps de Brigitte Dewèvre est retrouvé dans un terrain vague d'une cité minière. La presse et l'extrême gauche s'emparent du fait-divers. Mais l'affaire qui est restée non élucidée vient peut-être trouver un épilogue.

Brigitte Dewèvre avait à peine plus de 15 ans. Fille de mineur elle vivait avec ses parents et ses frères et soeurs dans un coron de la fosse 4 de Bruay-en-Artois, devenue depuis Bruay-Labuissière.

 

Le 5 avril 1972 en début de soirée elle quitte le domicile familial pour aller chez sa grand-mère où elle doit passer la nuit. On retrouvera son corps le lendemain après midi, en partie dénudé, dans un terrain vague, elle a été étranglée avec un lien souple.

Parce-que les soupçons se portent d'abord sur un notaire de la ville, la presse s'empare de l'affaire et l'extrême gauche dénonce une illustration macabre de la lutte des classes. Durant des mois les passions se déchaînent, les fausses pistes s'enchaînent, on n'identifiera jamais le meurtrier de l'adolescente.

5 ans de contre-enquête

Daniel Bourdon est un enfant du pays. Il est né à Bruay, son père était mineur, il a même joué au foot avec l'un des frères Dewèvre. Mais Daniel Bourdon c'est aussi un ancien flic. Il a fait toute sa carrière à Paris, il travaillait la nuit à pister les "flags". 

Pendant près de 5 ans il a retourné l'affaire dans tous les sens et recueilli de nombreux témoignages. Avec le temps les langues se délient plus facilement "et le fait que je sois moi même originaire de la cité a incité mes interlocuteurs à la confiance".

Une affaire aujourd'hui prescrite

L'ancien flic a rencontré celui qu'il est convaincu d'avoir identifié comme le meurtrier de Brigitte Dewèvre. "Bien sûr il nie tout en bloc, mais je sais reconnaître les menteurs quand je les interroge". Et l'auteur de cette enquête dispose de nombreux éléments qui corroborent sa thèse. Dans son dernier ouvrage, Daniel Bourdon décrit même la scène telle qu'elle s'est probablement déroulée cette nuit là dans l'ancienne cité minière.

Mais aujourd'hui, non seulement l'affaire est classée, mais elle est prescrite depuis 2005. "Si je le dénonce ouvertement il pourra m'attaquer en justice et il gagnera". Alors l'auteur doit se contenter d'un sentiment du devoir accompli.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Un ancien journaliste de la Voix du nord quallfiait de ""PIPEAU"" les commentaires de l'ancien flic lors du cinquantenaire de l'affaire de Bruay le 6avril dernier<br /> <br /> Il devait avoir eu écho qu'un ancien facteur de Bruay avait découvert la machination portée à son encontre grace à l'intervention de l'un de ses anciens collégues 50 ans aprés son départ de Bruay.<br /> <br /> Ce facteur totalement étranger à cette affaire n' a jamais recu ni été auditionné par qui que ce soit dans le cadre de cette affaire<br /> <br /> Heureusement que l'ancien flic nous a prévenus en affirmant ---je suis un ancien policier, je sais reconnaitre les menteurs---
Répondre