Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte et entrez donc dans le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.400 articles.

6 janvier 2021. Washington. Tentative de coup d'état par les partisans de Trump...

Il était 22 heures à Paris...

Quand Twitter s'est affolé.

Les troupes de Trump, excitées par les tweets et les posts sur Facebook de leur meneur, tentent de prendre le Capitole de force.

Alors que les membres du Congrès sont réunis pour certifier les résultats de la présidentielle.

Donald Trump leur dit "We're gonna walk down to the Capitol !"

Et ils y vont !!!

in New York Times du 10 janvier :

Traduction : Alors qu'il lâchait ses supporters sur le Congrès, Trump leur promit qu'il allait personnellement les accompagner au Capitol. En fait, alors que plusieurs de ses partisans et des officiers de police ont été blessés ou sont morts à la suite du chaos, le Président regardait la violence se dérouler à la télévision bien en sécurité à l'intérieur de la Maison Blanche.

Ceux qui vont rentrer dans le Capitole appartiennent à un mouvement radical de suprémacistes blancs.

Comme les Proud Boys.

 

Les sénateurs en séance - qui commençaient une session pour certifier Joe Biden président des Etats-Unis - en étaient réduits à se cacher derrière les meubles.

 

 

On a vu débouler les milices de l'extrême droite américaine et leurs partisans costumés comme à Carnaval.

La planète retient sa crinière hype à la Jamiroquai, mais il faut vite passer outre. Le tatouage qu'il arbore fièrement sur sa poitrine est le symbole du Wotanisme et là, c'est tout de suite moins fun.

 

 

Un mauvais remake ricain des Gilets jaunes de chez nous.

Ces gens-là n'ont aucune éducation...

Ils sont chez eux partout.

L'un d'entre eux s'est même vautré dans le bureau de Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des Représentants.

 

Heureusement, les 538 voix du collège électoral ont été emportées au dernier moment par le personnel du Capitole.

Le chercheur Mathieu Zagrodzki balance en un tweet :

"Nous sommes le 6 janvier 2021 et le pouvoir législatif de la première puissance mondiale a été contrôlé pendant quelques heures par un mec déguisé en buffle."

Des symboles forts ont été joyeusement détournés.

C'est même allé très loin (Auschwitz) ou 6MWE (6 Millions Was not Enough = 6 Millions (de Juifs) c'est pas assez !) :

Les manifestants ont détruit le matériel de journalistes sur place, en hurlant aux fake news.

"Murder the Media !"

 

A l'heure du "curfew" (couvre-feu) de 18 heures (heureusement que Muriel Bowser, la maire démocrate de Washington, l'a déclaré !)...

Il a fallu 4 heures à la police pour reprendre le terrain.

 

 
De grandes quantités de gaz lacrymos ont été lancées aux abords du Capitole, forçant la dispersion des séditieux pro-Trump.
 

 

Le pire a été évité.

Bilan du discours de Trump = 5 morts (dont un policier) et 79 blessés.

Deux sénateurs démocrates, Jon Ossoff et Raphaël Warnock, ont été élus en Géorgie.

Faisant ainsi basculer le sénat chez le démocrate Joe Biden.

Après les avoir incités à marcher sur le Capitole...

Trump appelle ses troupes au calme.

Mike Pence a certifié le vote de 306 grands électeurs en faveur du démocrate contre 232 à Donald Trump.

 

A 4 heures du matin à Washington, Joe Biden est officiellement certifié élu président des Etats-Unis.

Donald Trump concède sa défaite à la présidentielle et promet une "transition ordonnée" avec Biden.

Il a été suspendu de Twitter et de Facebook pour au moins 12 heures (à suivre).

Le 20 janvier prochain, à midi précises, Joe Biden deviendra président des Etats-Unis.

 

Liliane Langellier,

avec les photos de Getty Images et de Reuters.

 

P.S. Donald Trump a refusé de déployer la garde nationale lors de l’envahissement du Capitole par ses partisans.

Selon le New York Times, c'est le vice-président Mike Pence qui aurait donné l'ordre d'intervention, face au refus de Donald Trump de le faire lui-même.

P.S. 2 Un groupe de démocrates à la Chambre des représentants a envoyé une lettre invoquant le 25eme amendement de la constitution pour demander que le Président inapte a diriger le pays soit démis de ses fonctions.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article