Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte et entrez donc dans le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.400 articles.

Le disparu. Le livre inutile d'Anne-Sophie Martin.

"On est toujours puni par où l'on a péché" dit l'adage...

Et c'est hier, en regardant le replay de l'émission du 7 septembre "Crimes et faits divers" de Morandini sur NRJ12, que j'ai compris que j'avais raison.

On y parlait "Xavier Dupont de Ligonnès".

Et était présente parmi les invités Anne-Sophie Martin.

Anne-Sophie Martin...

Mais si souvenez-vous...

Celle qui a écrit le très mauvais livre sur l'affaire Seznec "Le grand secret"...

En pompant tout le contenu de mon blog sans jamais le citer.

Celle qui s'est ridiculisée à Quimper, le dernier jeudi de novembre 2019, en piquant un manche car elle ne savait pas répondre aux questions des aficionados de l'affaire Seznec présents.

Je m'étais renseignée sur elle via mes consoeurs.

"Un coucou" qui fait son nid dans celui des autres...

"Une femme au très mauvais caractère" dont le livre "Le Disparu" n'a rien apporté à l'affaire.

Alors quand je l'ai vue face à Morandini, aigre et méchante par rapport à la remarquable enquête des journalistes de Society sur l'affaire Dupont de Ligonnès...

Quand j'ai discuté avec les modérateurs de la page Facebook "Xavier Dupont de Ligonnès : Enquête et débat"...

J'ai su que j'avais raison.

...........................

Moi aussi je suis venue à m'intéresser à cette affaire Dupont de Ligonnès via les 77 pages de la remarquable enquête de Society parue les 21 juillet et 6 août derniers.

Quatre années d'enquête pour quatre journalistes.

J'ai de suite enquillé sur des livres concernant l'affaire.

Celui de Béatrice Fonteneau (septembre 2017) tout d'abord...

Celui de Guy Hugnet (mai 2018) ensuite...

Celui de l'avocat Amaury Sonet (octobre 2019) et...

Pour finir, celui de "la grande spécialiste de l'affaire" : "Le Disparu" d'Anne-Sophie Martin .

Je me suis également abonnée au groupe Facebook de Christophe Lavérité : "Xavier Dupont de Ligonnès : Enquête et débat"...

Le livre d'Anne-Sophie Martin "Le Disparu", paru, lui, en juillet 2016, ne m'a pas conquise, loin s'en faut, il m'est tombé plusieurs fois tombé des mains.

Pourquoi ?

 

1/ Parce que Mme Martin a remplacé les vrais noms des protagonistes de l'affaire par des surnoms. 

Ce qui embrouille d'autant une affaire déjà assez embrouillée comme ça.

Déontologie ?

Foutaises.

Elle n'a pas fait preuve de déontologie en recopiant mon blog mot à mot.

Ou en pompant la page Facebook de Christophe, créée le 2 mai 2011, là aussi sans jamais le citer.

La déontologie, c'est pour les autres, pas pour elle !

 

2/ Parce que Mme Martin a fantasmé une incroyable fin pour Xavier Dupont de Ligonnès...

Une fin abracadabrante.

Qu'elle impose à ses lecteurs.

Oui, un Xavier parti en Argentine.

Via 2.000 euros remis à des marins philippins pour la traversée.

Une fin digne des pires romans Harlequin :

"D'elle, il sait déjà tout : ses grands yeux francs et bienveillants, mais aussi l'intelligence aigüe de son regard, sa bouche pulpeuse et son sourire éclatant, ses longs cheveux noirs si soyeux, ses longues jambes parfaitement galbées de danseuse et sa peau lumineuse qu'il a envie de caresser. Il ne peut s'empêcher de la regarder, à la dérobée, et sa sensualité voluptueuse le transperce jusqu'au coeur. Il a trouvé le trésor !"

La belle Sarah est professeur de tango (normal, et peu original : on est en Argentine).

 

3/ Parce que les éditions Ring ont survendu ce livre :

"Le Disparu est le roman vrai du seul scénario de fuite crédible. Une traque basée sur la reconstitution du puzzle énigmatique de ce quintuple meurtre familial. La plus grande spécialiste de l'affaire livre son intime conviction et part sur la piste d'un survivant." 

 

4/ Parce que Mme Martin est d'une incroyable prétention.

Parlant d'elle en écrivant "nous"...

"Peu à peu, notre intuition très personnelle est devenue une conviction trempée dans l'acier. C'est un guerrier, un missionnaire, un survivant. Il est toujours vivant."

Quelle emphase !

Voilà ce que m'écrivait hier un membre du groupe privé Facebook "Xavier Dupont de Ligonnès : Enquête et débat" :

"son problème c est son égo... elle pense être «La spécialiste » sur l affaire... sauf qu'en réalité elle a tout «pomper » sur le net pour écrire «Le Disparu »... qu'elle n a fait aucune enquête ! Elle a profité du filon et de la notoriété de l affaire pour se faire du fric ... mais dans toute ses interventions télévisées... elle raconte énormément de conneries ...

manquerait plus qu'elle se range du côté de CDDL ..."

 

5/ Parce que Mme Anne-Sophie Martin est une vieille fille aigre, jalouse, au très mauvais caractère.

Qui n'hésite pas à salir le remarquable travail des enquêteurs de Society :

"C'est pas parce qu'on étale dix ans après des fausses révélations et des faux scoops qu'il faut salir la mémoire des gens"

"Ce n'est pas parce que la police ne trouve pas la solution de cette enquête qu'il faut sortir les poubelles !"

"Je parle comme journaliste, moi, pas comme romancière comme vous !" assène-t-elle à Me Amaury Sonet. Elle oublie là la romance pour midinettes de la fin de son livre...

.........................

Alors...

N'achetez pas le livre d'Anne-Sophie Martin...

Ou alors pour 1 € dans une brocante...

Ma consoeur de la presse judiciaire avait parfaitement raison : "Ce livre n'apporte RIEN à l'affaire".

C'est une honte qu'Anne-Sophie Martin n'ait pas cité ses sources en annexe de son ouvrage.

Une fois de plus elle a joué au coucou en pompant la page Facebook de Christophe Lavérité.

Lisez plutôt les deux numéros de Society.

Un vrai travail d'enquêteurs.

Concernant Anne-Sophie Martin me vient la célèbre phrase de David O. Selznick :

"There are only two classes - first class and no class."

 

Liliane Langellier

P.S. Elle a dû aussi pomper sur l'excellent émission "Non élucidé" du 16 février 2014.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article