Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte et entrez donc dans le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.400 articles.

Mes études au C.F.P.J. de la rue du Louvre...

Lorsque tout semble aller contre vous, souvenez-vous que les avions décollent toujours face au vent.
Henry Ford

Je suis fatiguée d'être injuriée...

Et oui, dans le cadre de l'affaire Seznec...

Mon blog "Seznec Investigation" marche très fort...

Et cela ne va pas sans m'attirer de nombreuses jalousies.

Je ne citerai pas le Number One des jaloux car je suis désormais en procès contre lui.

Mais les deux autres...

Que ce soit le fin de race breton, ou la psy en déroute...

Je ne vais pas me gêner.

Ce que j'ai lu ce matin sur le blog du premier est immonde.

Cet homme n'a aucune éducation, et aucunes bornes...

Il vomit sur son blog tout ce qui lui passe par la tête.

Sans s'auto-censurer.

Contre moi.

Et, ce, depuis mai 2018.

Oui, mais là, il les a dépassées, les bornes.

Il a osé venir salir de sa bave haineuse mon diplôme du C.F.P.J. de la rue du Louvre...

Aucun rapport avec l'affaire Seznec, me direz-vous ?

Oui, mais c'est ce qu'il faut subir, de nos jours, quand on a un blog (Seznec Investigation) qui marche fort.

Avec plus de 71.000 visiteurs depuis sa création au printemps 2015.

Retour sur une difficile formation.

…...………………...…..

A la fin du printemps 1986...

J'ai quitté mon prestigieux poste à la Promotion des Ventes de L'Express...

Pour venir poser ma candidature en interne à l'un des nouveaux suppléments de L'Express.

"L'Express Style" dont la rédactrice en chef était la belle et talentueuse Guillemette de Sairigné.

J'écrivais depuis longtemps des petites nouvelles.

Yann de l'Ecotais, le directeur de la rédaction, qui me connaissait pour avoir enregistré avec moi les messages publicitaires à I.P., messages que j'écrivais d'après le dossier du numéro sortant... 

A mis une condition sine qua non pour ma signature dans le magazine.

Je devais suivre les cours du C.F.P.J. de la rue du Louvre.

Il ne faut pas mélanger avec le C.F.J. (même adresse, mêmes profs).

Qui, lui, est une école supérieure de journalisme.

Que les élèves intègrent après Sciences Po ou après une licence.

Là, il s'agit de formation professionnelle.

C.F.P.J. = Centre de Formation Professionnelle de Journalisme.

On me proposait donc de suivre une formation rédaction entièrement payée (très cher) par le journal.

Je suis donc allée me présenter rue du Louvre.

Où, après un entretien/examen, j'ai été acceptée.

Les cours ont commencé en septembre 1986.

C'est justement le 15 septembre que nous avons appris que mon Langellier souffrait d'un cancer du poumon.

Je me suis battue pour que, via Pierre Accoce de la rubrique Sciences, il soit admis chez le professeur Israël à Bobigny.

Mais la dureté des chimiothérapies a très vite demandé ma présence permanente, les soirs, rue de Braque.

J'ai donc dû abandonner - la mort dans l'âme - ma formation.

Après l'avoir mené au-delà du miroir...

J'ai recommencé mes cours en septembre 1987.

C'était difficile.

Il faisait froid.

J'étais seule dans mon grand appartement à Paris.

Mais j'étais très soutenue dans la rubrique Spectacles où je travaillais alors.

J'ai présenté "Eton, l'école des rois" comme mémoire de fin d'année.

Avec une enquête sur place.

Et mon professeur, Francine Rivaud, après m'avoir décerné un A+, m'a conseillé d'arrêter l'école...

Car, j'avais désormais, d'après elle, fait largement mes preuves et que j'avais, à L'Express,  toutes les plus grandes plumes comme professeurs.

Le sort devait en décider autrement...

A mon retour de U.C.L.A. le baron d'Epenoux - chez qui j'avais passé une difficile année à la rubrique Société, et au charme duquel j'avais refusé de céder - m'avait remise à disposition de la rédaction.

On était le 20 septembre.

J'ai été récupérée de justesse à L'Express Paris par Jean-Pierre Dufreigne.

Mais pas question de signer le moindre article.

Je ne baisse pas facilement pavillon.

Je me suis inscrite in extremis en deuxième année de la rue du Louvre.

Et, c'est la seule fois où j'ai demandé aide à Jean-Pierre, mon beau-frère aîné, qui faisait partie alors du conseil d'administration du C.F.J., son ancienne école.

J'ai donc repris la folle cavalcade des soirs.

Entre les métros Champs-Elysées et Louvre.

J'avais là deux professeurs.

Serge Bernard et Hervé Ponchelet.

Qui m'ont imposé un sujet Société.

Car j'écrivais trop de sujets Culture.

J'avais notamment écrit deux longs papiers sur la mort de Beckett et sur le dernier livre de Katherine Pancol "Les hommes cruels ne courent pas les rues".

Mais cela n'a pas été facile pour autant.

En janvier 1990, après un événement personnel douloureux, j'ai déclaré une anorexie.

Et j'ai dû filer d'urgence à Chaudon.

Puis, j'ai récupéré.

Et c'est justement à Chaudon que l'idée de mon mémoire deuxième année m'est venue.

"La réhabilitation des Chamards".

Ce quartier sinistré (très) de Dreux.

Il était tout trouvé mon sujet Société.

J'ai bossé dur.

Et j'ai été aidée par Françoise Guignard de La République du Centre.

Par Philippe Cavart de L'Echo Républicain.

Et par Michel Chinchilla, le directeur de la petite école Mendès France.

Qui connaissaient bien le terrain pour le pratiquer quasi quotidiennement.

J'avais eu une dispense pour rendre mon travail un peu plus tard.

La copie corrigée m'a été restituée en octobre 1990.

Et quelle ne fut pas ma joie quand j'ai enfin obtenu un A !

Encore quelques mois et j'allais pouvoir quitter le grand magazine et voler de mes propres ailes.

………………….

 

Alors...

Vous avez lu...

L'évocation de cette formation est encore douloureuse pour moi.

Surtout que nous sommes à l'avant-veille du foutu samedi 14 mars.

Mais je ne céderai pas devant les injures.

Je me battrai.

Oui, je me battrai...

Comme je l'ai toujours fait.

J'ai envoyé au C.F.P.J. ce qu'a osé écrire Loïc de Nantois.

Et je me suis plainte à OVERBLOG.

S'il n'a pas enlevé les vomissures de son blog demain, c'est la plainte au proc.

 

Liliane Langellier

 

P.S. Merci à toutes et à tous pour les 760 visiteurs hier...

Et pour les 121.000 visiteurs dépassés sur ce blog.

Champagne !

 

Mes études au C.F.P.J. de la rue du Louvre...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article