Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte et entrez donc dans le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.400 articles.

16 février 1943 : le S.T.O. Service du Travail Obligatoire est instauré.

Le 16 février 1943, une loi de l'État français institue le Service Obligatoire du Travail, rebaptisé très vite Service du Travail Obligatoire (STO) en raison des moqueries suscitées par ses initiales.

Dès le début de l'Occupation allemande, des Français se sont portés volontaires pour aller travailler en Allemagne dans les fermes ou les usines d'armement, en échange d'une bonne rémunération. On en a compté au total 240 000, dont 70 000 femmes.

Mais ces travailleurs volontaires ne suffisant pas à colmater les manques de main-d'oeuvre occasionnés par la mobilisation, Fritz Sauckel, responsable de l'emploi dans le IIIe Reich hitlérien, pressa le gouvernement de Vichy de lui fournir 350 000 travailleurs qualifiés supplémentaires.

Le 22 juin 1942, Pierre Laval mit donc en place la « Relève », promettant qu'au départ de trois travailleurs répondrait la libération d'un prisonnier français. L'opération se solda par un fiasco. Le chef du gouvernement français se résolut alors à organiser le STO. C'est le seul exemple d'un gouvernement européen qui ait livré ses travailleurs à l'Allemagne.

La loi cible dans un premier temps les jeunes hommes de 21 à 23 ans. Ils sont tenus de s'engager pour une période de deux ans et sont logés sur place dans des camps. Leur travail s'effectue soit en Allemagne même soit en France. En 1944, l'Allemagne se faisant plus exigeante, le gouvernement de Vichy élargit le STO aux femmes sans enfant de 18 à 45 ans et aux hommes de 16 à 60 ans !

On comptera jusqu'en juin 1944 un total de 650 000 départs au titre du STO. Mais aussi environ 200 000 réfractaires. Beaucoup de ceux-ci entreront dans la Résistance et prendront le maquis.

Le décret du 16 février 1943 qui est pris en application du la loi du 16 février 1943 portant institution du service du travail obligatoire témoigne de l’échec des politiques incitatives mises en place par Vichy pour convaincre les salariés français d’aller travailler dans les usines du Reich dévolues à la production de guerre. La propagande dou gouvernement Laval, son incitation sous la pression de Berlin à une collaboration renforcée qui passe par le travail au service de l’occupant ne fait que crisper une société qui supporte de plus en plus mal les privations imposées par l’Allemagne nazie. Le texte publié au Journal officiel du 17 février 1943 précise les conditions du STO. Depuis l’automne précédent, le gauleiter Sauckel a multiplié les menaces pour que Vichy stimule sa propagande et recrute les effectifs demandés. Laval s’est engagé sur des chiffres qu’il est incapable de tenir parce que les Français n’ont pas confiance dans le gouvernement et s’évertue à échapper lorsqu’ils le peuvent à la contraction incessante des libertés publiques.
Art. 1er. Tous les Français et ressortissants français du sexe masculin résidant en France et appartenant à l’une des trois catégories suivantes:
– Homme né entre le ler janvier et le 31 décembre 1920;
– Homme né entre le ler janvier et le 31 décembre 1921;
– Homme né entre le ler janvieret le 31 decembre 1922,
sont astreints à un service du travail d’une durée de deux ans qu’ils pourront être tenus d’exécuter à partir de la date de publication du présent décret.
Toutefois, cette durée sera réduite d’un temps égal au temps déjà passé dans les chantiers de jeunesse ou aux armées.

Art. 2. Les préfets convoqueront par voie d’affiches les hommes appartenant aux catégories ci-dessus visées à se présenter entre la date de publication du présent décret et le 28 février 1943 en des lieu, jour et heure déterminés en vue du subir un contrôle de recensement.
Ils les convoqueront individuellement entre la date de publication du présent décret et le 5 mars 1943 en vue de subir une visite médicale.
Art. 3. Il sera remis à tout homme ayant répondu à chacune des convocations un récépissé attestant qu’il a satisfait aux obligations des articles ci-dessus.
Art. 4. Les affectations à un emploi utile aux besoins du pays seront notifiées aux intéressés.
Cette notification, qui fixera le lieu d’emploi, vaudra comme bon de transport.
Art. 5. Les secrétaires d’Etat à la Justice, à l’Economie nationale et aux Finances, à l’Agriculture et au Ravitaillement, à la Production industrielle et aux Communications, à l’Education nationale, au Travail, à la Santé, et les secrétaires généraux à la police et à l’administration sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret.
Cette législation va générer des réfractaires qui vont tenter de rejoindre des maquis ou entrer dans la clandestinité avec la complicité de ceux qui partagent leur refus de franchir le Rhin.

16 février 1943 : le S.T.O. Service du Travail Obligatoire est instauré.
16 février 1943 : le S.T.O. Service du Travail Obligatoire est instauré.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article