Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

“Je m'intéresse à tout, je n'y peux rien.” Paul Valéry. Poussez la porte de la boutique : plus de 1.600 articles.

Last holidays in L.A.

Il faut bénir Dieu qui nous permet de ne pas savoir...

La suite des évènements.

En août 1986, nous avions décidé d'aller à Los Angeles visiter Chouket...

Et la Californie.

Mon Langellier était au sommet de sa carrière.

Directeur commercial dans une boîte de photocomposition.

Avec intéressement au chiffre d'affaires rapporté.

J'avais rejoint la rédaction de L'Express Style.

Dans l'équipe de Guillemette de Sairigné.

Et décroché, après examen, une formation de deux ans au célèbre C.F.P.J. de la rue du Louvre.

C'était notre 15ème anniversaire de mariage.

Il m'avait offert une superbe chevalière en argent avec brillant de chez Dinh Van.

Pour nos dix ans, j'avais déjà reçu une montre Santos de chez Cartier. 

Alors, nous avons planifié ce voyage.

Trois semaines en Californie.

A Los Angeles.

Chez ma sœur d'âme.

Puis sur la Route N°1 entre L.A. et San Francisco.

Quand nous avons débarqué, après 14 heures de vol, il faisait chaud, très chaud.

Et nuit noire.

Ma première vision de la Californie fut celle des immenses oiseaux noirs trouant les puits de pétrole.

Et du joint que nous tendait Steeve dans la Mercedes.

Ils vivaient, à l'époque, dans les collines de Hollywood.

Qui, avec ses maisons à flanc de colline, ressemblaient à un village de Valmorel pour riches californiens.

Steeve possédaient des boutiques sur Sunset.

Où il vendait cher, très cher de la "paraphernalia" : tout pour la drogue, sauf la drogue.

Avec d'étranges accessoires, des pailles à coke aux chilums de luxe.

Chouket nous avait préparé un programme minimum : pour se reposer, d'abord une semaine en montagne, à Idyllwild, dans le chalet de ses beaux-parents.

Puis, le L.A. des touristes, avec visites des studios de cinéma et de Disneyland, of course.

Quand nous sommes descendus de la montagne, dans un paysage lunaire, la Mercedes a planté son air conditionné et nous sommes arrivés à Palm Spring avec 50 ° de chaleur intenable.

Mon corps était complètement déshydraté.

Vite, un bar mexicain pour l'apéro et mes premières margaritas à Las Cazuelas Terraza.

Deux d'un coup et la tête me tourne.

J'arrive hilare et pompette au Melvyn's Restaurant, le grand restaurant de Frank Sinatra, le chanteur mafieux.

Où mon Langellier avait prévu de les inviter pour les remercier de notre séjour.

Nous avons loué ensuite une voiture et sommes partis sur la route N° 1.

Premier arrêt et petit déjeuner à Santa Barbara.

Puis, visite du château du magnat de la presse "William Randolph Hearst" avec des texanes habillées en poupées roses.

L'un des texans, qui puait les dollars, a demandé à notre guide s'il pouvait acheter les tapisseries florentines de la salle à manger de Citizen Hearst….

Des bourrins !

Nous avons dormi à Carmel et rêvé de Jack Kerouac et d'Henry Miller à Big Sur.

Tout était supportable avec l'air de la mer.

Deux jours à Frisco au légendaire Fairmount Hotel.

Au retour, j'ai été invitée par Arlene Rosen, la meilleure amie de Chouket, une milliardaire grand teint, à un lunch au très luxueux Beverly Hills Hotel.

Oui, à un déjeuner de filles.

Dans le très privé "Polo Lounge" dont elle était membre.

Je portais une très jolie tenue rose pâle avec un chapeau de paille au ruban assorti.

Des hommes d'affaires mangeaient du caviar et on leur branchait des téléphones privés au milieu de leur tables.

J'ai acheté ma première veste Ralph Lauren en jeans dans la boutique de Rodeo Drive.

Nous avons aussi fêté un vrai Sabbath américain chez Rolf and Ruth Weglein, les beaux-parents de mon amie.

Dans le quartier juif de Los Angeles.

Elle avait été une pianiste au renom international, il avait été chercheur sur les ultra sons.

Et enseigné à l'université de Besançon.

C'est là que Jean-Claude a eu sa première hémorragie nasale.

Il y a une photo qui nous montre tous quatre à l'aéroport de LAX.

Attendant le vol du retour.

Il est amaigri.

J'ai des tonnes de bagages.

Je la regarde toujours avec beaucoup de tristesse, cette photo.

C'étaient nos dernières vacances.

7 mois plus tard...

Il était passé de l'autre côté du miroir.

Liliane Langellier

 

P.S. Je suis allée 5 autres fois à Los Angeles.

- Juin/Juillet 1987

- Décembre/Janvier 1987/1988

- Juillet 1988

- Décembre/Janvier 1988/1989

- Juillet/Août/Septembre 1989.

Last holidays in L.A.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article