Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte et entrez donc dans le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.400 articles.

13 Novembre - Fluctuat Nec Mergitur sur Netflix

“Au milieu de toute cette horreur il y a eu des choses très belles.”
Les frères Naudet

Il est des destinées...

Oui, il est des gens qui se trouvent toujours au coeur des événements...

C'est le cas des deux frères Naudet.

Jules et Gédéon.

Le 11 septembre 2001, par une drôle de coïncidence, les réalisateurs se trouvent à quelques blocks de là, filmant le quotidien des pompiers de New York. 

Caméra au poing, Jules s’était engouffré avec les soldats du feu dans la tour nº 1 — il en ressortira huit minutes avant qu’elle ne s’écroule — tandis que Gédéon, resté à la caserne, remontait à contre-courant le flot d’humains hagards fuyant l’apocalypse.

Du jour au lendemain, Jules et Gédéon Naudet étaient devenus célèbres : le monde entier voulait voir les images des Frenchies, témoignage unique de la tragédie.

Jules est resté très près du chef des pompiers de New-York.

"Peu après les attaques du 13 novembre, il nous a demandé de l’aider à organiser la venue à Paris d’une délégation américaine chargée de tirer les leçons de la gestion des attentats, afin de mieux préparer les Etats-Unis à ce genre de crise"

Au fil des rencontres avec les policiers et les médecins qui étaient intervenus au Bataclan et sur les autres sites attaqués, les langues se délient. 

Toute cette matière une fois réunie, les frères Naudet décident de construire un reportage.

Avec.....

Les survivants d'abord...

"On est des survivants, mais on est des vivants !"

150 personnes acceptent de raconter face à la caméra ce qu'elles ont vécu, ressenti, pensé.

40 d'entre elles seront retenues in fine.

On commence par le Stade de France.

L'horreur évitée de justesse : 80.000 personnes inside.

Hollande y était.

Et il vient témoigner de ce qu'il y a vécu.

Puis les terrasses des cafés...

Dont les noms s'égrainent comme autant de stations de ce mauvais chemin de croix parisien.

La Belle Equipe, Le Petit Cambodge, Le Carillon, La Casa Nostra, Le Comptoir Voltaire...

Le coeur se serre...

Devant l'émouvant récit du patron de La Belle Equipe...

Qui a perdu son épouse sur sa terrasse.

L'horreur continue...

Les terroristes s'engouffrent dans Le Bataclan.

Là, les témoignages se précipitent et se bousculent un peu.

L'horreur absolue dans la fosse où les corps humains entrelacés forment une véritable montagne. 

Une douzaine d'otages sont entassés dans un couloir à côté de la scène.

Ils ne verront l'horreur de la fosse qu'à leur sortie.

Mais ils ont entendu le bruit :

"Je ne suis pas croyant mais si l'enfer a un son, un bruit, c'est celui de la kalache, c'est juste ignoble comme son" dit Nicolas.

Ces douze-là ils vont être un trop long moment face à face avec les assaillants.

"ça fait des années que je me moque des gens qui portent des joggings pour sortir de chez eux, et, là, je lève la tête et je me dis :"Non ! Je ne vais pas me faire tuer par un mec en jogging !"

Dit Valérie.

Ces témoignages sont coupés par des interviews de Hollande, Hidalgo, Cazeneuve.

Marie, la jolie petite brune, qui garde ses sacs serrés contre elle, se dit :

"On va s'en sortir parce que franchement mourir à cause de brêles comme ça, c'est pas possible !"

Valérie, au même moment pense très fort :

"Même si vous nous tuez vous n'aurez pas mon âme !" 

Qu'il pèse donc lourd le temps dans ce foutu couloir !

Enfin...

Le premier policier de la BAC entre et tue un premier terroriste ce qui fait basculer l'opération.

Les policiers de la BRI donnent leur version.

Comme les jeunes pompiers et leur chef, le général Philippe Boutinaud :

"Il y a des gars et des filles qui ont été extraordinaires... Il y en a qui ont risqué leur vie sans même s'en apercevoir."

Aucune vue sordide.

Juste ce récit glaçant...

Où l'on bascule de la vie à la mort sans bien comprendre pourquoi...

Et puis enfin la sortie à la queue-leu -leu...

Les mains sur la tête...

Le refuge dans les cours des immeubles ou dans la mairie du Xe...

Les couvertures de survie.

Les couples hagards enlacés.

Il y a mille et une raisons de prendre le temps de regarder ce reportage..

Mais s'il ne devait n'y en avoir qu'une...

Que ce soit celle de Caroline qui déclare :

"A la fin, c'est l'amour qui gagne, et il faut que ça reste toujours comme ça !"

........

Le 16 février 2016...

Les Eagles of Death Metal commencent leur concert à l'Olympia, par la chanson de Dutronc :

"Il est cinq heures, Paris s'éveille !"

Reprise en coeur par une foule bien vivante...

Puissions-nous tous garder à jamais en notre âme cette folle lueur d'espoir du tout petit matin.

Liliane Langellier

Visionner ce premier reportage français sur Netflix :

3 épisodes de 56 minutes chacun.

La devanture de la Belle Équipe, où 20 personnes ont perdu la vie sous les balles des terroristes le 13 novembre 2015 Crédit : Netflix

La devanture de la Belle Équipe, où 20 personnes ont perdu la vie sous les balles des terroristes le 13 novembre 2015 Crédit : Netflix

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article