Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte et entrez donc dans le blog culturel de Liliane Langellier. Plus de 1.500 articles.

La famille Chandebois

Je les ai toujours connus !

Cette famille et la mienne se sont croisées à chaque étape de leurs vies..

Lire sur ce blog : La famille Majorel.

Mais commençons par le commencement...

La famille Chandebois est une vieille famille de Chaudon.

Ernest, François, Alexandre Chandebois y a épousé le 24 septembre 1881 une certaine Marie Julienne Chemin.

Union dont devaient naître 8 enfants.

- Georges, né en 1882 et décédé en 1888,

- Louise, l'aînée, le 28 février 1884,

- Berthe, le 16 avril 1886,

- Georgette, le 12 juillet 1888,

- Jeanne, le 7 décembre 1891

- Marie Ida née en 1893 et décédée en 1896

- Maurice, le 6 avril 1896 (Classe 1916 N° Matricule 184, volume 1)

- Gabriel, dit Biel, le 22 avril 1898 (Classe 1918, N° Matricule 261, volume 1)

1. Louise

Louise est née à Chaudon, le 28 février 1884.

Avec la mort de Georges en bas âge, Louise a rapidement endossé le rôle de l'aînée.

Elle sera couturière modiste.

Louise rencontre et épouse Auguste Courtois, né le 3 septembre 1880 à Lormaye, le 8 juillet 1905.

Auguste Courtois, après un service militaire à Verdun en 1904, embauchera comme chef d'équipe aux Aéroplanes Voisin de Boulogne Billancourt.

Ils donneront naissance à une petite fille, Colette, qui décédera le 23 novembre 1908, âgée de 17 jours.

Ils habitent à l'époque à Boulogne Billancourt, 150 boulevard de Strasbourg.

Auguste, classe 1900, rejoint son unité en avril 1915. Il est placé en sursis d'appel au 1er juin 1915 au titre de contremaître à l'Atelier A. Cassan, 4 rue Liot, à Boulogne Billancourt.

Il change vite d'employeurs et monte vite, très vite en grade.

En octobre 1917, il travaille à l'aviation SIDAM, 48,rue des Abondances, à Boulogne.

Il grimpera tellement vite qu'il va faire partie de l'opération Trust avec la Russie.

Oui, Gut est un communiste fervent de la première heure.

1923/1924 Saint Petersbourg (Petrograd, puis Leningrad).

Louise le rejoint la deuxième année.

Après un long voyage d'une semaine en transsibérien.

Comme tous les expatriés, ce séjour leur permet de grimper dans l'échelon social.

Quand la seconde Guerre Mondiale arrive, il a déjà 60 ans. Et le couple décide alors de quitter Boulogne pour Chaudon.

Les nazis ne faisaient pas de cadeaux aux communistes !

Ironie du sort, les Allemands vont leur demander de loger dans leur jolie maison l'un de leurs gradés.

Et on s'étonne que je sois fan du livre "Le Silence de la mer" de Vercors.

Quand je vais arriver dans leurs vies, en 1956, ils vivent les hivers à Boulogne, au 93 avenue Pierre Grenier, et, les meilleurs jours à Chaudon au 21 grande rue.

Auguste meurt en juin 1962.

Louise lui survivra et décède fin octobre 1971.

Juste après avoir vécu, en juillet, la grande joie de mon mariage à Chaudon.

2. Berthe et Georgette

Je connais peu de choses sur Berthe et Georgette.

Je sais que Berthe va épouser Camille Pichot en 1911.

De cette union, naîtra une fille : Huguette.

Huguette donnera, à son tour, naissance à un seul fils : Robert.

3. Jeanne

Jeanne, née à Chaudon, le 7 décembre 1891, épousera Paul Gillard (né le 2 août 1890 à Chaudon) le 11 avril 1914.

Lire sur ce blog : "J'ai retrouvé Paul, le mari de Tante Jeanne".

Paul sera tué au Front, le 4 juin 1916.

Jeanne épousera, en secondes noces, Henry Caillot le 16 mai 1925.

Un mariage malheureux qui ne laissera que des rancunes.

Jeanne est morte en 1981.

Après avoir récupéré (à juste titre) sa retraite de veuve de guerre.

Et avoir fait des heureux chez ses petits neveux.

Et c'est bien ainsi.

4. Maurice

Maurice est né à Chaudon le 6 avril 1896.

Le 22 mai 1920, il épousera Suzanne Barret, née le 17 mars 1899 à Aunay-sous-Crécy.

Il aura trois filles : Paulette, Janine et Colette.

Paulette deviendra Dantan et aura 4 enfants : une fille naturelle Denise, et trois enfants avec M. Fernand Dantan Jean-Pierre, Maryvonne et Philippe.

Janine épousera M. Denis Curot et restera sans enfants.

Colette, après avoir eu un enfant naturel : Michel, épousera M. Paul Goldschmidt dont elle aura trois enfants : Monique, Jean-Paul et Laurent.

Maurice, lui, a été veuf tôt, le 5 mars 1954. Et Colette restera toujours auprès de son père, faubourg Valmorin.

Maurice était donc jardinier à la ville de Nogent-Le-Roi.

Il était jardinier, mais il avait combattu lors de la Première Guerre Mondiale.

Il a eu la croix de guerre.

Et la médaille Interalliée de la Victoire le 4 octobre 1972.

Il s'occupait plus particulièrement de l'ancien cimetière dont les allées étaient impeccablement soignées.

Il avait un très grand jardin derrière sa maison du faubourg. Jardin qui allait jusqu'au chemin vert.

Il était noueux. Volubile.

Et parfois un peu en-dehors des clous.

C'est ainsi que, juste avant l'enterrement de ma grand-mère Louise, il est venu à la maison et a soulevé le cercueil pour le soupeser :

"Pas lourd. Ils auront pas de mal !"

Il était travailleur et c'est surtout cela qui compte.

5. Gabriel, dit "Biel"

Gabriel est né à Chaudon le 22 avril 1898.

C'était le plus jeune de la smala.

Il était plus grand que son frère Maurice (1 m 71 contre 1 m 61).

Il portait beau.

Mais j'ai eu bien du mal à récupérer toutes les informations le concernant.

Au 1er mai 1917, Il s'est engagé à 19 ans (classe 1918).

Il me semble me souvenir qu'il a combattu aux Dardanelles. 

Il a été démobilisé le 15 juin 1920.

Avec la croix de guerre.

Après avoir été jardinier, il est devenu employé de commerce.

Il habitait 85, rue de Flandres, à Paris 19e.

Il a épousé une fille du Nord, Yvonne Veiss le 24 Mars 1924, à Saulx-les-Mines.

Et a eu une fille Simone en 1931.

En avril 1952, Simone a épousé Etienne Prémartin, le fils d'Alfred, l'épicier de Chaudon.

Ils ont donné naissance à deux enfants Chantal et Gilles.

Je me suis souvenue - très récemment - d'une horrible anecdote concernant Biel.

En 1943 (?) il travaillait chez Lavigne, à Nogent-Le-Roi.

Une société qui fabriquait des vêtements et qui appartenait à l'ancien maire Georges Lavigne.

Les Allemands sont venus chez Lavigne pour réquisitionner un ouvrier pour le S.T.O.

L'homme qui était désigné avait 4 enfants.

Biel a pris sa place.

Il est mort en Allemagne, à Heerte, le 3 Avril 1944.

Loin de l'amour des siens.

La Louise m'en parlait souvent. Elle avait déjà 14 ans quand son petit frère est né ! Et j'ai le coeur serré rien qu'à l'évoquer !

J'attends encore quelques renseignements complémentaires....

Je cherche aussi le texte du discours du conseiller général quand sa dépouille est revenue à Chaudon.

.....

Voilà...

Nos deux familles se sont tellement entrecroisées que Louise Chandebois Courtois a adopté moralement ma tante Germaine (née en 1908 comme Colette) et ma maman.

Et oui, j'allais oublier l'essentiel : Maurice, Germaine et Jeannette Majorel (ma maman) ont été élevés à Chaudon par Marie Julienne Chandebois.

Louise s'était prise d'amour pour ces deux jolies petites filles.

Elle dont la petite fille était morte si vite...

Louise est la seule vraie grand-mère que j'ai connue.

Et, comme il n'y a pas de hasard, c'est en flirtant avec mon "cousin" Jean-Pierre Dantan, à Dreux, que j'ai connu ses voisins de la rue Abbé Lemire : les Langellier.

Oui, Louise est la seule vraie grand mère que j'ai connue.

Lire sur ce blog: "Gut et Louise"...

Et je lui garde une vraie tendresse.

Qui ne risque pas de s'amenuiser au fil des ans.

Liliane Langellier

Auguste Courtois, le mari de Louise Chandebois. Né à Lormaye le 3 septembre 1880

Auguste Courtois, le mari de Louise Chandebois. Né à Lormaye le 3 septembre 1880

Auguste Courtois. Certificat de bonne conduite.

Auguste Courtois. Certificat de bonne conduite.

Décès de Colette Courtois. Le 23 novembre 1908.

Décès de Colette Courtois. Le 23 novembre 1908.

Paul Gillard, le mari de Jeanne Chandebois. Mort pour la France le 4 juin 1916.

Paul Gillard, le mari de Jeanne Chandebois. Mort pour la France le 4 juin 1916.

Maurice Chandebois. Né à Chaudon, le 6 avril 1896.

Maurice Chandebois. Né à Chaudon, le 6 avril 1896.

Gabriel Chandebois. Registre Matricule. Page 1.

Gabriel Chandebois. Registre Matricule. Page 1.

Gabriel Chandebois. Registre Matricule. Page 2.

Gabriel Chandebois. Registre Matricule. Page 2.

Sa grand mère, Madame Auguste Courtois...

Sa grand mère, Madame Auguste Courtois...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article